Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Languedoc-Roussillon. Nîmes Métropole accroît ses investissements sans modifier le taux d’imposition

Finances

Languedoc-Roussillon. Nîmes Métropole accroît ses investissements sans modifier le taux d’imposition

Publié le 30/03/2007 • Par Jean Lelong • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le budget 2007 voté le 29 mars par la communauté d’agglomération Nîmes Métropole s’établit à 96,5 millions d’euros, en hausse de 7 % par rapport à 2006.
Les dépenses de fonctionnement (73,2 millions) progressent de 3,1 %. Elles sont financées à hauteur de 57 % par la taxe professionnelle unique. L’agglomération table, de manière prudente, sur une hausse de 2,1 % du produit de cette taxe en 2007 (+ 5,1 % en 2006). Le taux reste inchangé (22,77 %). Les transferts émanant de l’Etat sont en diminution de 4 % (32,3 millions d’euros). L’épargne brute progresse de 15 % par rapport à 2006 et représente 12 % des dépenses réelles de fonctionnement.
Le budget d’investissement s’élève à 13,4 millions d’euros, dont 11,2 millions pour les dépenses d’équipement brut (+ 12 %). Ces dépenses sont financées sans recours à l’emprunt. Les recettes proviennent de l’autofinancement (65 %) et des subventions (35 %).
L’addition du budget général et des trois budgets annexes (transports, eau, assainissement) représente un montant global de 190,2 millions d’euros. La part de l’investissement représente 56 millions d’euros (+ 7,7 %), soit 30 % de l’ensemble des budgets.

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Languedoc-Roussillon. Nîmes Métropole accroît ses investissements sans modifier le taux d’imposition

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement