Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Tranquillité publique

Strasbourg: des nuits animées mais apaisées

Publié le 15/10/2012 • Par Didier Bonnet • dans : Actu experts prévention sécurité

Combiner l’animation nocturne d’une ville universitaire et internationale avec le légitime souci de tranquillité des riverains est une équation complexe. Strasbourg parie sur le dialogue et le partenariat avec les professionnels.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le temps où Strasbourg (Bas-Rhin, 271 700 habitants) passait pour une ville endormie est dépassé. C’est une bonne nouvelle au regard des critères qui qualifient une métropole contemporaine, mais un cauchemar pour des milliers de riverains du centre-ville, confrontés aux nuisances de la vie nocturne.
Selon Elisabeth Ramel, conseillère municipale déléguée à la charte de la vie nocturne, « la première étape a été de résoudre le problème des nuisances sonores provoquées directement par les bars et les discothèques, cadré par un décret de 1998 ».

Evaluation acoustique – L’évaluation menée par un ingénieur acousticien a impliqué des travaux correctifs effectués par les exploitants, volontairement ou sous la pression des autorités.
Car, si le préfet délivre l’autorisation ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Références

  • Bilan

82 établissements sur 91 adhèrent à la charte de la vie nocturne. Les troubles sont désormais dans la rue, plutôt que dans les établissements.

  • Contact

Frédéric Hugel, médecin et chargé de mission, email :frederic.hugel@strasbourg.eu

 

Régions

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Moby, un programme CEE pour l'écomobilité scolaire

de ECO CO2

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Strasbourg: des nuits animées mais apaisées

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement