logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/141722/%c2%ab-nous-voulons-reconcilier-les-francais-avec-la-securite-routiere-%c2%bb/

SÉCURITÉ ROUTIÈRE
« Nous voulons réconcilier les Français avec la sécurité routière » – Armand Jung
Pascal Weil | A la Une prévention-sécurité | Actu experts prévention sécurité | Publié le 03/12/2012 | Mis à jour le 04/12/2012

Le Conseil national de la sécurité routière (CNSR) a été installé le 27 novembre 2012 par le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls. Pour la Gazette, son président Armand Jung, par ailleurs député du Bas-Rhin, précise quel sera son rôle et délivre ses premières perspectives de travail.

Pourquoi est-il important de « revivifier » le Conseil national de sécurité routière (CNSR), dont vous êtes à présent le nouveau président ?

Le CNSR ne s’était pas réuni depuis 2008. Et donc, entre l’usager de la route, le policier et le gendarme, il n’y avait pas de structure qui faisait « caisse de résonance » ; pas d’organisme qui réunissait tout ce que notre pays compte de spécialistes, d’associations et de bénévoles qui agissent, ainsi que d’expériences de terrain. C’est à présent chose faite.

Le « Parlement de la sécurité routière » est à présent en marche. Quatre premières commissions sont déjà mises en place sur des sujets essentiels : les jeunes et l’éducation routière, la vitesse, l’alcool et les drogues, les nouvelles technologies et enfin, les infrastructures et le permis de ...

POUR ALLER PLUS LOIN