Développement durable

Plan bâtiment durable : vers une prise en main par les régions

| Mis à jour le 22/07/2013
Par • Club : Club Techni.Cités

Alors que le lancement du débat national sur la transition énergétique est imminent, Philippe Pelletier, président du Plan bâtiment durable, a présenté les grandes lignes de son programme lundi 26 novembre 2012.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Son objectif est de préparer la prochaine table ronde sur la rénovation énergétique des bâtiments, et de s’entourer de régions partenaires. Un Plan de performance thermique des bâtiments doit être mis en place début 2013, afin de réaliser chaque année un million de logements neufs et rénovés, sobres en énergie.

« Les collectivités doivent devenir les moteurs locaux du Plan bâtiment durable, a affirmé Philippe Pelletier. Le moment est venu de susciter leur adhésion, et celle des ménages, à qui nous allons proposer un accompagnement personnalisé dans une logique de guichet unique. »

Six régions sont déjà candidates à l’expérimentation : Aquitaine, Bretagne, Centre, Ile-de-France, Nord-Pas-de-Calais et Rhône-Alpes. Elles devraient apporter au Plan bâtiment un ancrage sur le terrain, à travers des retours d’expériences, en lien avec les autres échelons de collectivités.

« Cette régionalisation de l’action du Plan bâtiment viendra compléter le travail mené par les clusters et les plates-formes de l’éco-construction », a ajouté Philippe Pelletier, rappelant que les régions jouaient déjà un rôle moteur dans les actions de formation mises en place avec le concours de la Fédération française du bâtiment, et de la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment.

De nouveaux outils financiers – Les priorités sont la lutte contre la précarité énergétique, la rénovation des logements individuels privés, autant de chantiers qui nécessiteront d’ajuster rapidement l’éco-prêt à taux zéro, et le crédit d’impôt développement durable.
« Les banques pourront distribuer l’éco-prêt à taux zéro », a assuré Philippe Pelletier.

La rénovation énergétique des copropriétés figure aussi parmi les priorités : « Nous attendons les textes réglementaires, afin que l’éco-prêt collectif puisse être mobilisé par un syndic pour financer les travaux de rénovation thermique. »

Le dernier volet réside dans la mobilisation des bailleurs sociaux : « La convention d’objectifs entre l’Etat et les bailleurs sociaux doit être actualisée, afin d’en amplifier les objectifs. Il faudra atteindre le volume de 500 000 rénovations énergétiques de logements en 2016 », a-t-il rappelé.

Quant au secteur tertiaire, il n’est pas oublié : « L’obligation de travaux va sortir de l’ornière », a annoncé Philippe Pelletier. Un décret relatif à l’obligation de travaux éco-énergétiques dans les parcs publics et privés va paraître d’ici la fin de l’année.

cet article est en relation avec
Commentaires

1  |  réagir

28/11/2012 10h53 - macri080

Je souhaiterais que les matériaux destinés à l’isolation des logements bénéficient d’un taux de tva très bas, voire exonérés de tva, afin que le bénéfice de cette non-dépense énergétique soit plus évident qu’il ne l’est actuellement.

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP