Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Sécurité

Rhône-Alpes. Problème de sécurité, 31 pensionnaires d’une maison de retraite relogés

Publié le 20/04/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Une trentaine de pensionnaires d’une maison de retraite de Hauteville (Ain) ont été relogés dans divers établissements du département, après un avis négatif sur cette maison de retraite rendu par une commission départementale de sécurité, a indiqué le 20 avril la préfecture.
« La commission de sécurité qui s’est rendue le 19 avril dans l’établissement a relevé 14 manquements, parmi lesquels des issues de secours fermées à clé, des couloirs et des escaliers dont le passage est encombré, une absence de personnel formé à la sécurité ou encore l’absence de responsables », a-t-on expliqué à la préfecture.
« Dans la soirée, nous avons donc ‘mis en sécurité’ les 31 pensionnaires, dans divers établissement de la ville, mais aussi à Nantua ou Belley » (Ain), a-t-on ajouté de même source.
La visite de la commission de sécurité s’inscrivait dans le cadre des visites de routine effectuées tous les trois ans, a souligné la préfecture, en soulignant que l’établissement n’était pas fermé.
Seul le conseil général ou le maire peuvent prendre une décision administrative de fermeture pour raison de sécurité.
La direction de l’établissement devra toutefois résoudre les 14 problèmes relevés, avant de demander une contre-visite pour obtenir à nouveau l’autorisation d’accueillir ses pensionnaires.

Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Rhône-Alpes. Problème de sécurité, 31 pensionnaires d’une maison de retraite relogés

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement