Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Culture

Gilles Carrez : « L’effort public pour la culture a augmenté de 46 % en 8 ans »

Publié le 27/11/2012 • Par Hélène Girard • dans : A la Une finances, Actu experts finances

Gilles Carrez, président de la commission des finances de l'Assemblée
Gilles Carrez, président de la commission des finances de l'Assemblée R. Bourguet
A la faveur du débat parlementaire sur le projet de loi de finances pour 2013, le député-maire (UMP) du Perreux-sur-Marne (Val-de-Marne) et président de la commission des finances de l’Assemblée Gilles Carrez s’est livré à un exercice comptable : additionner, de 2004 à 2008, toutes les dépenses directes ou indirectes ayant trait à « l’effort public en faveur de la culture », en crédits de paiement. L’élu conclut à une augmentation « vertigineuse ». Il plaide pour une évaluation des politiques culturelles et une prise en compte de leur dimension financière.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Pour consolider les dépenses culturelles de l’Etat, Gilles Carrez a pris en compte non seulement les crédits budgétaires stricto sensu des missions « culture » et « médias » du ministère, mais aussi :

  • les crédits alloués aux opérateurs publics nationaux comme le Centre national de la cinématographie et de l’image animée (CNC), le Centre des monuments nationaux (CMN), l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP), les grands musées nationaux, etc.
  • les dépenses fiscales de l’Etat, comme le dispositif en faveur du mécénat ;
  • le Fonds de professionnalisation et de solidarité des intermittents.

« C’est ainsi qu’il faut raisonner, c’est-à-dire en comptes consolidés », fait valoir le parlementaire spécialiste des finances publiques. Une méthode comptable qu’il a appliquée aux ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Gilles Carrez : « L’effort public pour la culture a augmenté de 46 % en 8 ans »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement