Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Budget

Sénat : le rapporteur spécial Jean-Vincent Placé demande un moratoire sur la vidéosurveillance

Publié le 20/11/2012 • Par Hervé Jouanneau • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité

JeanVincentPlace
D.R.
Dans son rapport sur le budget « sécurité » du projet de loi de finances, le sénateur Jean-Vincent Placé déplore le « coût élevé » des systèmes vidéos, qu'il juge par ailleurs « attentatoires aux libertés publiques et dont aucune étude sérieuse n’a prouvé l’efficacité ».

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Alors que le Sénat examine à partir du 22 novembre le projet de loi de finances pour 2013, le rapporteur spécial du budget « sécurité », Jean-Vincent Placé, demande « un moratoire » sur la vidéosurveillance.

« Investissement à fonds perdus » – Dans son rapport, mis en ligne sur le site du Sénat, le sénateur écologiste « déplore cet investissement d’un coût élevé dans des systèmes de surveillance potentiellement attentatoire aux libertés publiques et dont aucune étude sérieuse (ni en France ni à l’étranger) n’a prouvé l’efficacité en termes de sécurité publique. »

Pour étayer sa prise de position, il fait référence au rapport de la Cour des comptes de juillet 2011 sur « l’organisation et la gestion des forces publiques », selon lequel « aucune étude d’impact, réalisée selon une méthode ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Sénat : le rapporteur spécial Jean-Vincent Placé demande un moratoire sur la vidéosurveillance

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement