Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transport aérien

Le Jura mise sur le développement de l’aéroport de Dole

Publié le 15/11/2012 • Par Monique Clemens • dans : Régions

Considérant qu’il constitue un atout économique fort pour son territoire, le département du Jura a fait le choix de donner un coup d’accélérateur à son petit aéroport en avril 2012. Six mois plus tard, le trafic et la fréquentation semblent lui donner raison, et de nouvelles destinations s’offrent aux usagers venus de toute la région.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cinq nouvelles liaisons régulières vers Londres, Barcelone, Istambul, Djerba et le Maroc, et deux nouvelles liaisons estivales vers Majorque et la Crête. C’est ce que vient d’annoncer le petit aéroport de Dole-Jura qui veut devenir grand.
Boosté par son beau décollage depuis l’ouverture des lignes régulières vers Porto, Nice, Tunis et Bastia, en avril 2012, et sollicité par les compagnies aériennes, après avoir renouvelé ses contrats avec Ryanair et Danube Wings, deux spécialistes du voyage low cost, il poursuit son ascension.

« Le développement de l’aéroport, c’est un choix fort », confirme Christophe Perny, le président PS du conseil général propriétaire de l’équipement. « A notre arrivée en 2011, nous avons mis un coup d’accélérateur aux investissements, accueilli de nouvelles compagnies pour de nouvelles destinations et renégocié les objectifs avec notre délégataire (Keolis et la CCI du Jura, ndlr) en conditionnant la poursuite de la délégation à un minimum de 15.000 passagers par an. Fin octobre, nous comptabilisions plus de 30.000 passagers enregistrés et devrions arriver à 45.000 fin 2012. L’objectif est largement atteint. »

Terre d’accueil pour les entreprises – Un investissement de près de 4 millions d’euros en 2012 a permis de remettre l’équipement à niveau, mais également de créer 25 emplois en équivalent temps plein. Région et communautés d’agglomérations de Dole et de Besançon ont été respectivement sollicitées pour des participations de 150.000 euros, 75.000 et 25.000 euros.
L’année 2013 marquera une pause dans les investissements, mais le Jura s’acquittera au minimum de sa contribution annuelle de 600.000 euros, comme elle s’y est engagée dans la DSP.

Considérant que l’aéroport de Dole bénéficie à toute la région (une étude ayant montré qu’un tiers des usagers seulement est jurassien), Christophe Perny entend de nouveau demander à ses partenaires de prendre part au financement. « Je demanderai même plus », assure-t-il en balayant les critiques sur le niveau de l’aide publique.
« Cet équipement doit servir le développement économique et il est normal qu’il soit financé par les collectivités. Le Jura n’a pas beaucoup d’atouts économiques et nous comptons aussi sur l’aéroport pour être une terre d’accueil pour les entreprises. »

2 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le Jura mise sur le développement de l’aéroport de Dole

Votre e-mail ne sera pas publié

Stef212

16/11/2012 08h18

Pour être complet, cet article aurait dû faire état de la concurrence inepte entre deux aéroports régionaux situés à une quarantaine de km l’un de l’autre : Dole-Tavaux et Dijon-Longvic. L’article aurait alors pu souligner la gabegie de deniers publics que cette « compétition » entraîne. Rédigé ainsi, l’article montre l’aéroport de Dole Tavaux comme isolé et seul au monde.

Scandale

16/11/2012 10h44

Parfaitement raison stef212 :
ce qui se passe actuellement entre les aéroports de Dijon et Dole est un pur scandale politico-économique qui met en exergue la lâcheté politique : il y a longtemps que Messieurs Patriat et Rebsamen auraient dû intervenir pour « tuer » dasn l’oeuf les velleités débordantes et destructrices (et hors réglementation) de leur « copain PS, C.Perny, du Jura….
Mais on voit ce que cela donne aujourd’hui : ne pas être intervenu à temps est en train de pourrir la situation sans que cela, visiblement, ne les touches, ni d’un côté, ni de l’autre…
Un scandale que les journalistes d’investigation devraient s’emparer dasn un contexte économique qui n’autorise pas ce genre de situation, à mojns que nous n’ayons rien compris aux discours de nos élus….
Peut-être que Messieurs Montebourg (bourguignon) et Moscovici (-franc-comtois) ont des explications pour laisser perdurer cette situation pourtant contraires à leurs propres discours….

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement