Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

EMPRUNTS TOXIQUES

Asnières mène une double action au pénal et au civil contre Dexia

Publié le 15/11/2012 • Par Fabienne Proux • dans : A la Une finances, Actu experts finances

Mathieu-Lheriteauok
D.R.
Après deux ans de vaines négociations avec l’ex-banque des collectivités, la commune des Hauts-de-Seine veut faire payer Dexia en menant une double action en justice. La dette d’Asnières s’élève à 182 millions d’euros.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Prise dans une véritable toile d’araignée dont elle ne peut se dégager, Asnières a décidé de taper fort. La nouvelle municipalité découvre en 2008 le montant de sa dette : 182 millions d’euros dont les deux tiers auprès de Dexia via 14 prêts totalisant environ 150 millions d’euros. Non seulement le montant est colossal, mais la durée a été portée à plus de 30 ans suite à de multiples opérations de refinancements. « Cette dette est devenue illisible du fait des renégociations successives », souligne Mathieu Lheriteau, DGS d’Asnières-sur-Seine.

 De fait, « un emprunt à taux variable classique de 10 millions d’euros souscrit en 1997 bascule en taux fixe en 1998 et sa durée passe de 20 ans à 29 ans », détaille Mathieu Lheriteau. « Il est restructuré dès 2003 d’abord sur le LIBOR dollar ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Asnières mène une double action au pénal et au civil contre Dexia

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement