Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Tourisme

Nouvelle négociation pour les navettes du Mont-Saint-Michel

Publié le 09/11/2012 • Par Géraldine Lebourgeois • dans : Régions

Un nouvel avenant au contrat de délégation de service public est en cours de négociation pour améliorer les conditions d’accès des visiteurs au Mont-Saint-Michel, décriées depuis la mise en fonctionnement des nouveaux parkings et navettes en avril.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les réunions de travail avec Veolia Transdev, le délégataire sur la gestion de ces équipements, doivent aboutir d’ici début décembre. Laurent Beauvais, président du conseil régional de Basse-Normandie et président du syndicat mixte Baie du Mont-Saint-Michel, a été mandaté le 29 octobre pour négocier avec l’entreprise l’amélioration de la qualité d’accès au Mont-Saint-Michel.
En particulier les conditions d’un nouveau départ des navettes.

Un travail compliqué par les difficultés financières rencontrées actuellement par Veolia Transdev, jusqu’alors référence mondiale en matière de transport public.

Laurent Beauvais souligne que « l’entreprise est dans ce qu’on appelle poliment une phase de transition. Pour nous, le peu de transparence dont ces gens font preuve est source d’agacement. Veolia Transdev est lourdement organisée, peu réactive… Il faut que l’on puisse aboutir rapidement à un nouvel et dernier avenant. La chambre régionale des comptes m’en a d’ailleurs fait la remarque. »

La CRC Basse et Haute-Normandie vient en effet de publier son examen de la gestion du Syndicat mixte Baie du Mont Saint-Michel de 2004 à aujourd’hui et pointe un nombre importants d’anomalies.
En l’occurrence, l’existence de quatre avenants à la convention de délégation de service public avant la mise en œuvre de l’exploitation commerciale des nouvelles aires d’accueil.

Des améliorations à l’étude – Pour le syndicat mixte, le choix de Veolia Transdev comme opérateur privé s’avère décidément problématique. Pour rappel, les maringotes (voitures attelées) prévues au cahier des charges ont été retoquées pour des soudures trop faibles au regard du nombre de passagers à embarquer (50 personnes par maringote).

Egalement problématique, la largeur des navettes « passeurs », qui a nécessité la mise en place transitoire de cars traditionnels et qui oblige à revoir le nombre de passagers à la baisse.

« Il y a à chaque fois une mauvaise appréciation des contraintes réglementaires alors que le trafic peut être intense, en particulier en été. Concernant les passeurs, Veolia doit revoir sa copie à cause du problème de largeur et de rétroviseurs mais aussi de capacité d’embarquement. Au lieu de 100 passagers prévus, les passeurs ne peuvent en prendre finalement que 70. »

Tous ces sujets sont en cours d’examen, de même que la réorganisation du parcours des navettes, pour un vote du nouvel avenant en décembre 2012. Et pour toutes les défaillances, Veolia Transdev paie des indemnités journalières.
Ainsi, 500 euros par maringote absente et par jour.

Un cas unique au monde – « C’est de la responsabilité du concessionnaire d’assurer un service conforme au cahier des charges et sans provoquer des files d’attente de deux heures », poursuit Laurent Beauvais qui répond aussi au reproche fait au syndicat mixte d’avoir mal choisi : « Il a fallu choisir le partenaire privé sur la base de dossiers, sur papier. C’est d’autant plus vrai que nous n’avons aucune référence existante au monde dans ce cas unique qu’est la gestion des accès au Mont-Saint-Michel. Ce n’est pas n’importe quel lieu. Nous avions choisi un candidat parmi les plus grandes références qui s’était portées candidates. Veolia Transdev nous semblait présenter le meilleur projet rapport coût/efficacité. Je vous parie que les mêmes qui nous reprochent le départ au Nord des navettes vont nous reprocher maintenant que c’est vraiment trop cher. »

Gamme tarifaire élargie – Dans la réorganisation du parcours des navettes, il y a à l’étude la mise en place de plusieurs points d’arrêt, pour répondre aux envies et capacités des visiteurs à marcher, ou pas.
Une modification qui doit aussi répondre aux attentes des commerçants (hôteliers et restaurateurs) de la zone. Mais s’ouvre avec elle le débat sur qui financera le coût supplémentaire.

Il y a le souhait de maintenir les navettes gratuites mais le concessionnaire réclame une augmentation du tarif sur les parkings ; actuellement à 8,50 euros par véhicule.
Il pourrait être adopté une gamme tarifaire plus modulable, adaptée aux différentes familles de visiteurs et aux horaires et temps de visite.

Le Mont-Saint-Michel accueille chaque année près de 3 millions de visiteurs.

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Nouvelle négociation pour les navettes du Mont-Saint-Michel

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement