Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Développement économique

Dieppe : le souffle de l’Alpine pour l’économie locale

Publié le 08/11/2012 • Par Patrick Bottois • dans : Régions

Après l’annonce le 5 novembre 2012 à Paris, par Renault, de la construction d’un nouveau véhicule Alpine à Dieppe en Seine-Maritime, les élus locaux et régionaux, qui déroulaient depuis plusieurs mois le tapis rouge au constructeur, se réjouissent.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Ce projet est en effet le bienvenu : spécialisée dans l’assemblage de véhicules de sports Renault, l’usine de Dieppe, l’un des moteurs de l’activité économique de la ville aux 34 644 habitants, allait dès le mois de mars prochain voir sa production diminuer sérieusement avec l’arrêt de la construction d’un modèle en fin de vie.
Générant, dans un contexte difficile pour la cité portuaire normande où le taux de chômage atteint 10,5 %, une réelle inquiétude chez les 330 salariés du site industriel, les sous-traitants et les élus, tant locaux que régionaux.

Une situation qui a poussé ces derniers à faire, comme ils le revendiquent, du forcing auprès de Renault pour obtenir la fabrication de la future Alpine dans l’usine dieppoise, ce dont ils se félicitent aujourd’hui.

Pôle de R&D consacré aux voitures de sport – « Après des semaines de travail, cette annonce est une belle récompense, estime Alain Le Vern, président (PS) de la région Haute-Normandie. Avec le ministre du Redressement productif, nous avons œuvré quotidiennement avec Renault pour conclure ce partenariat. Je me réjouis que nous soyons parvenus à un accord permettant, avec le concours de l’agglo Dieppe-Maritime, de garantir l’avenir du site dieppois et de renforcer le rôle de notre région en matière de recherche et développement dans l’automobile avec l’arrivée d’un pôle de R&D consacré aux voitures de sport. »

La région, notamment dans le cadre de son appel à projet énergies, « sera le premier partenaire public de ce projet ». Elle devrait apporter une contribution de 8 millions d’euros au programme.
Aux côtés de l’Etat, qui interviendra à hauteur de 4 millions d’euros, cependant que l’agglo Dieppe-Maritime offrira pour l’euro symbolique un terrain jouxtant l’usine en vue de son extension et de l’arrivée du pôle de R&D.

En termes d’emplois, l’arrivée de l’Alpine ne va pas manquer de vertus. « Ce programme va d’abord pérenniser l’usine et son effectif, constate Sébastien Jumel, le maire (PCF) de Dieppe, mais aussi irriguer les activités d’un important réseau de sous-traitants réunis en grappe d’entreprises dans l’association Dieppe Meca Energies. Ceux-ci sont déjà prêts à répondre aux exigences qu’implique la fabrication d’un véhicule inédit et intégralement construit ici, de la mécanique à la carrosserie. »
L’édile voit aussi dans le choix de Dieppe « une reconnaissance du savoir-faire ouvrier » de son bassin d’emplois.

La construction de la future Alpine sera portée par la Société des automobiles Alpine Caterham, dans laquelle le groupe anglais Caterham, spécialiste des véhicules de sport, détiendra 50 % du capital.
Les 50 % restants seront apportés par Alpine Renault, détenue actuellement à 100 % par Renault SAS.

Objectif de 5 à 6 000 véhicules produits par an – La fabrication devrait être lancée début 2014 pour des premières livraisons début 2015, avec un objectif de 5 à 6 000 véhicules produits par an.

Régions

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Dieppe : le souffle de l’Alpine pour l’économie locale

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement