Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transports

Corse. La desserte maritime finalement attribuée à l’alliance SNCM-CMN

Publié le 07/06/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

L’Assemblée de Corse a entériné, le 7 juin, l’attribution pour cinq ans du service public de la desserte maritime entre Marseille et l’île à son opérateur historique, le groupement SNCM-CMN, qui l’a emporté face à Corsica Ferries, au terme d’une longue bataille judiciaire.
Quarante des 51 élus de l’Assemblée de la collectivité territoriale de Corse (CTC), dirigée par l’UMP, ont voté en faveur de la reconduction des délégataires historiques de cette desserte, confrontés à leur unique concurrent. La convention de la délégation de service public (DSP) qui vise à assurer la « continuité territoriale » entre l’île et le continent pour la période 2007-2012 sera signée le 8 juin.
Il aura fallu deux procédures d’appel d’offres pour en arriver là, la première au cours de laquelle la Compagnie méridionale de navigation (CMN) s’était alliée à la Corsica contre la Société nationale Corse-Méditerranée (SNCM) ayant été annulée le 15 décembre par le Conseil d’Etat. La nouvelle DSP pour la desserte des six ports de Corse (Bastia, Ajaccio, Calvi, l’Ile-Rousse, Propriano, Porto-Vecchio) à partir de Marseille entrera en vigueur le 1er juillet, avec six mois de retard sur le calendrier initial. L’ancienne avait dû être prolongée en attendant l’issue des multiples recours judiciaires intentés devant diverses juridictions par Corsica Ferries.
En rejetant en cassation un énième recours en annulation de la compagnie privée dont le siège est à Bastia, le Conseil d’Etat a mis un terme, le 5 juin, à une véritable guerre de tranchées par tribunaux interposés. La CTC y voyait un « acharnement judiciaire » de la part de Corsica. La viabilité de la nouvelle privatisée SNCM, ainsi que la sauvegarde de ses 2 100 emplois, semble ainsi assurée, l’attribution de la DSP s’accompagnant du versement chaque année d’une centaine de millions d’euros de subventions publiques.

Thèmes abordés

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Corse. La desserte maritime finalement attribuée à l’alliance SNCM-CMN

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement