Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Justice, jurisprudence

Ile-de-France. Des nomades installés illégalement en Essonne devraient partir avant le procès

Publié le 08/06/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les gens du voyage installés à Lisses (Essonne) devraient quitter leur terrain qu’ils occupent illégalement avant l’examen de ce dossier par le tribunal administratif, programmé le 19 juin, a-t-on appris le 7 juin de sources concordantes.
Le préfet de l’Essonne Gérard Moisselin avait pris le 6 juin un arrêté mettant les nomades en demeure de quitter le terrain occupé illégalement. Cet arrêté lui permettait au bout de 24 heures de faire évacuer le terrain par les gendarmes.
Le pasteur Rudy Vercruysse, qui conduit la mission évangélique des gens du voyage, avait déposé un recours contre cet arrêté devant le tribunal administratif de Versailles. Celui-ci a décidé le 8 juin de statuer le 19 juin, selon la préfecture. Le pasteur Vercruysse a quant à lui expliqué que le groupe quitterait les lieux dimanche en début d’après-midi.
La communauté de 400 personnes, selon le pasteur Rudy Vercruysse (la préfecture avançait le chiffre de 800 à 1.000 personnes) qui fait partie de la mission Vie et lumière, avait investi le 3 juin un terrain agricole en jachère et y avait installé environ 130 caravanes (150 selon la préfecture).
La préfecture leur avait proposé de disposer de l’aire de grand passage, située à 800 mètres de là, bien que celle-ci ne devait ouvrir qu’à la fin du mois de juin. Les gens du voyage avaient refusé cette solution car cette aire est selon M. Vercruysse « instable », et que les véhicules risquaient de s’y embourber en cas de pluie.
Lire aussi notre « Evénement », dans la Gazette du 11 juin, p. 10

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ile-de-France. Des nomades installés illégalement en Essonne devraient partir avant le procès

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement