Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

éducation

Décrochage scolaire : l’Ile-de-France prête à une expérimentation sur trois territoires

Publié le 19/10/2012 • Par Stéphanie Marseille • dans : Régions

La région Ile-de-France a choisi d’ériger le décrochage scolaire comme grande cause régionale, et a organisé fin septembre 2012 des Assises régionales. But du jeu : mettre en évidence les atouts de la région, face à la situation particulière de l’Ile-de-France, nous explique Guillaume Balas, président du Groupe socialiste à la région. L'élu annonce également le lancement, dès novembre, d’une expérimentation contre le décrochage scolaire sur trois territoires particulièrement touchés.

Une intervention contre le décrochage scolaire en lycée n’est-elle pas trop tardive ?

Oui et non. A notre sens, le décrochage scolaire constitue un processus, il est certes nécessaire d’intervenir en amont, aux sources, mais aussi tout au long de la scolarité. Il faut à tout prix prévenir les ruptures entre l’apprentissage et le lycée professionnel. Il est très important pour nous d’intervenir pour faciliter le « raccrochage », la réinsertion scolaire des jeunes au sein des micro-lycées ou des écoles de la seconde chance, par exemple.

Quelle légitimité ont les régions pour intervenir contre le décrochage scolaire ?

Nous nous situons entre l’Etat, qui produit une macro-politique éducative, et les collectivités locales, qui la mettent en œuvre. Il manque à ce système un lieu avec une vision territoriale d’ensemble, un lieu de mutualisation, qui impulse une stratégie.
En Ile-de-France, 33 000 jeunes sont en situation de décrochage. Or, nous ne manquons pas de structures, car le nombre de places qu’elles offrent est voisin du nombre de décrocheurs : nous manquons d’outils de mise en cohésion.

Quel est l’apport des Assises régionales contre le décrochage scolaire ?

Nous avons lancé la démarche il y un an. Les débats ont permis de partager des constats et de rapprocher des gens qui ne se connaissaient pas encore. A présent, nous nous apprêtons à lancer une expérimentation sur trois territoires particulièrement touchés par le décrochage, pour rapprocher les centres de formation par l’apprentissage des lycées professionnels :

  1. dans le 95 : Goussainville, Villiers le Bel, Gonesse, Monsoult
  2. à Paris : arrondissements du 11e, 18e et 19e
  3. dans le 93 : Saint Denis, Saint Ouen, Pantin, la Courneuve.

Par ailleurs, nous aimerions voir les plate-formes de lutte contre le décrochage rejoindre le niveau régional, il nous semblerait pertinent de disposer d’une école de la seconde chance par département, pour contrebalancer les déséquilibres territoriaux.

Enfin, il est important de travailler sur l’articulation entre le primaire et le collège : pour tout ceci, la région peut offrir un cadre de discussion de référence.

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Décrochage scolaire : l’Ile-de-France prête à une expérimentation sur trois territoires

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement