logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/134708/la-cu-de-bordeaux-vote-lebauche-de-son-%c2%abplu-grenelle%c2%bbla-cu-de-bordeaux-960-000-habitants-vote-lebauche-de-son-%c2%ab-plu-grenelle-%c2%bb/

URBANISME
La Cu de Bordeaux vote l’ébauche de son «PLU-Grenelle»
Karine Ménégo | Régions | Publié le 17/10/2012

Une délibération est venue entériner le vendredi 12 octobre 2012 les trois objectifs et les dix leviers retenus par la collectivité pour bâtir le projet d'aménagement et de développement durables, le PADD des 27 communes membres de la Communauté urbaine de Bordeaux qui rassemble 960.000 habitants.,

Le projet d’aménagement et de développement durables, ou PADD, est aussi qualifié de « PLU-Grenelle », car il est né avec la loi Grenelle II, votée le 12 juillet 2010. Ce travail, lancé avec le soutien de l’État en 2010, devrait déboucher sur un document urbanistique et programmatique unique en 2015.

Pour limiter l’étalement urbain et modérer la consommation d’espace, la Communauté urbaine de Bordeaux (CUB) mise sur trois objectifs :

  1. «Affirmer le rôle structurant de la CUB sur le territoire girondin par l’accueil de nouveaux habitants et d’activités économiques.
  2. Valoriser l’identité plurielle du territoire communautaire, fondée sur le croisement entre patrimoine bâti et patrimoine naturel.
  3. Équilibrer l’offre urbaine sur l’agglomération, certains lieux d’emploi sont très éloignés des bassins d’habitat, l’offre de transports est parfois déséquilibrée ».

Pour ce faire, la délibération présente « dix orientations thématiques », qui sont en fait les leviers choisis par la collectivité pour freiner la consommation d’espaces publiques et naturels.
Parmi l’inventaire de mesures proposées : 

Recul de la densité de population – Cette délibération souligne aussi le recul de la densité de population de la Communauté urbaine, passée de 22,5 habitants par hectare en 1996 à 21,5 en 2010.
Or, la collectivité et le maire de la ville centre, notamment, portent un « projet métropolitain » destiné à atteindre une Cu millionnaire à l’horizon 2030. Alors même que figurent parmi les nouveautés introduites par la loi Grenelle 2 la possibilité pour la collectivité d’imposer une densité minimale de constructions autour des axes de transport collectifs, mais aussi des performances énergétiques et environnementales renforcées, ou bien encore des critères de qualité renforcés en matière de réseaux de communications électroniques dans les secteurs ouverts à l’urbanisation.

« Le Scot et le les plans climat énergies de chacune des communes sont opposables. Le projet Métropolitain ne l’est pas. Ce  »PLU révisé », intégrant le PDU et le PLH, laisse la place aux ambitions portées par les communes », s’empresse de déclarer le vice-président de la Cu en charge de l’urbanisme réglementaire, Michel Labardin, maire DVD de Gradignan (24 000 habitants).

De copieux enjeux – Et les enjeux sont copieux, comme le souligne l’élue centriste bordelaise Véronique Fayet : « Avec des taux de croissance compris entre 20 et 40%, des communes comme Bordeaux, Bruges ou Le Taillan ont encore des perspectives de constructions neuves extrêmement importantes. Or, il faut imaginer de nouvelles formes d’habitat pour répondre aux besoins de demain… ».

D’après les projections de l’INSEE, les populations aux plus fortes progressions en 2020 seraient celles des plus de 65 ans (+77 000 personnes) et des moins de 18 ans (+70 000). Elle enregistreraient une évolution deux fois supérieure au groupes d’âges intermédiaires. C’est pourquoi la collectivité souhaite aller vite : elle mise sur un projet de PADD arrêté fin 2013, soumis à enquête publique en 2014, et adopté définitivement début 2015.