logo
DOSSIER : FIPD 2013 : un glissement des priorités vers la prévention et les quartiers prioritaires
Dossier publié à l'adresse https://www.lagazettedescommunes.com/132865/la-videosurveillance-n%e2%80%99est-plus-une-priorite-selon-le-ministre-francois-lamy/

PRÉVENTION DE LA DÉLINQUANCE
La vidéosurveillance n’est plus une priorité, selon le ministre François Lamy
Hervé Jouanneau | A la Une prévention-sécurité | Actu experts prévention sécurité | Publié le 08/10/2012 | Mis à jour le 27/11/2012

Dans un entretien accordé à la Gazette, le ministre délégué chargé de la politique de la ville annonce que le soutien de l’Etat au développement de la vidéosurveillance ne sera plus érigé au rang de priorité dans le Fonds interministériel de prévention de la délinquance. En 2013, l'enveloppe "vidéo" sera divisée par trois, au profit des actions sociales.

Le gouvernement n’entend pas faire de la vidéosurveillance sa priorité. Interrogé par la Gazette sur la primauté de la vidéo dans le Fonds interministériel de prévention de la délinquance (FIPD), destiné à financer les actions de prévention menées par les collectivités territoriales, le ministre délégué chargé de la politique de la ville, François Lamy, a déclaré que « ce ne sera plus le cas l’année prochaine ». Et de préciser que « seuls 10 millions d’euros » seront destinés en 2013 à soutenir les dispositifs de vidéosurveillance urbaine, soit 20% des « 50 millions » prévus dans le Fonds.
Un arbitrage politique, obtenu de Matignon, qui prend le contre-pied des choix opérés jusque-là. Entre 2010 et 2012, la vidéosurveillance, qualifiée de « priorité numéro un » par François Fillon ...

POUR ALLER PLUS LOIN