Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Logement

Bilan mitigé pour le programme « Habiter mieux »

Publié le 04/10/2012 • Par Delphine Gerbeau • dans : France

Alors que le président de la République, lors de de la Conférence environnementale, le 20 septembre 2012, a annoncé un objectif de réhabilitation thermique de 1 million de logements par an sur l’ensemble du parc public et privé, le bilan du programme Habiter mieux porté par l’Agence nationale de l’habitat démontre l’ampleur de la tâche à accomplir.

Lancé fin 2010, ce programme destiné aux propriétaires occupants les plus modestes vise la réhabilitation thermique de 300 000 logements jusqu’en 2017.

En septembre 2012, 13 000 logements ont été rénovés, essentiellement des maisons individuelles. « Il s’agit souvent de bâtis très anciens, datant d’avant 1949, explique Isabelle Rougié, la directrice de l’Anah. Ce sont les bâtiments les plus énergivores, d’ailleurs les 2/3 des logements étaient en classe F ou G. L’objectif était d’obtenir 25 % de gain énergétique, or on est en moyenne à 39 %, et 90 % des logements ont changé d’étiquette de performance énergétique. »

Les collectivités se sont beaucoup impliquées – Qualitativement, le bilan semble donc positif. « La mobilisation des acteurs est essentielle, et les collectivités locales se sont beaucoup impliquées, à tous les niveaux. Les départements restent les pivots de ce programme, d’autant que par son intermédiaire ils peuvent prévenir l’explosion des fonds de solidarité logement qu’ils gèrent », ajoute la directrice de l’Anah.

Quantitativement, en revanche, les résultats sont en dessous des attentes. Le public ciblé a des revenus très faibles – le plafond est de 13 000 euros par an pour deux personnes – mais c’est surtout le repérage des ménages qui s’avère le plus compliqué.
Avec les nouveaux objectifs fixés par le gouvernement pour lutter contre la précarité énergétique, l’Anah doit réfléchir aux moyens de « doper » le programme « Habiter mieux ».
Sa directrice doit d’ailleurs remettre prochainement une série de propositions à la ministre du Logement Cécile Duflot.

Mieux repérer les ménages – « Nous réfléchissons à relever les plafonds d’éligibilité des foyers. Par ailleurs, les emplois d’avenir pourraient être mobilisés sur le repérage des foyers éligibles. Ils seraient employés par les CCAS, les collectivités locales ou des associations comme Habitat et développement ou la Fédération des Pact, en charge actuellement de cette mission, et pourrait ensuite faire de la pédagogie pour une bonne utilisation des logements rénovés », propose Isabelle Rougié.

Malgré un budget en hausse pour 2013, à hauteur de 508 millions d’euros, qui reposera désormais sur le résultat de la mise aux enchères des quotas carbone, et non plus sur la contribution d’Action logement, le travail reste énorme pour faire ce bond quantitatif et atteindre au moins l’objectif de 30 000 logements rénovés annuellement fixé à son lancement.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Bilan mitigé pour le programme « Habiter mieux »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement