Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Développement économique

Agence de développement économique des Ardennes : le département jette l’éponge

Publié le 04/10/2012 • Par Frédéric Marais • dans : Régions

Le président du conseil général a proposé le 24 septembre 2012 de mettre un terme à l’expérience qu’il avait lui-même initiée, faute de consensus dans le département.

Benoît Huré a jeté un pavé dans la mare le 24 septembre lors de la séance plénière de l’assemblée départementale. Le président (UMP) du conseil général des Ardennes a en effet proposé d’interrompre le processus qui avait vu la création le 9 juillet dernier de l’agence de développement économique des Ardennes.
Cette nouvelle structure est ou était censée « détecter les projets porteurs d’investissements et créateurs d’emplois, et assurer des missions d’appui et d’assistance technique auprès des entreprises et des collectivités locales ».

Ce guichet unique est dirigé par un triumvirat composé du conseil général, des trois chambres consulaires (commerce et industrie, métiers et artisanat, agriculture) et des intercommunalités.
Chaque sous-groupe disposant du même nombre de sièges et contribuant financièrement à parts égales au financement de l’agence (200 000 euros chacun la première année).

Manque de représentativité et de concertation – Or, les deux principales intercommunalités ardennaises, celles de Charleville-Mézières et de Sedan, ont refusé d’adhérer en l’état à la nouvelle structure. Elles s’estiment insuffisamment représentées par rapport à leur poids démographique (près de la moitié du département) et dénoncent un manque de concertation.

Les deux agglomérations sont par ailleurs en phase de rapprochement, avec la compétence économique à la clé.

En l’absence de ces deux poids lourds, la chambre de commerce et d’industrie des Ardennes a décidé de suspendre sa participation à l’agence, pour donner le temps à son président de tenter de convaincre les élus réfractaires.

Face à ces atermoiements, le président du conseil général a donc annoncé son intention de « siffler la fin de la récréation » et de redistribuer aux entreprises du territoire les crédits initialement affectés en 2012 à l’agence.

Cesser les querelles de cour d’école – Mais rien n’a pour l’instant été officiellement acté, le conseil général se refusant désormais à communiquer sur le sujet. A l’inverse, le président du conseil régional a décidé de se mêler au débat.
« Il est temps que dans les Ardennes on cesse les querelles de cour d’école », écrit Jean-Paul Bachy (divers gauche), lui-même ancien maire de Sedan.

L’agence de développement économique des Ardennes est aujourd’hui une coquille vide, y compris sur le plan fonctionnel, puisque la directrice qui avait été recrutée s’était finalement désistée quelques jours avant sa prise de fonctions.

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Agence de développement économique des Ardennes : le département jette l’éponge

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement