logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/130464/trop-d%e2%80%99impots%e2%80%a6-de-quoi-parle-t-on-au-juste/

FISCALITÉ
Trop d’impôts… de quoi parle-t-on au juste ?
Jacques Paquier | Infographies finances | Publié le 24/09/2012

Alors que fleurissent les unes tapageuses sur la supposée gabegie administrative française, il semble utile de tordre le cou à une idée reçue.

La France serait le pays où les impôts sont les plus élevés. Certes, les prélèvements obligatoires y représentent 43 % du produit intérieur brut, contre une moyenne de 35 % dans l’OCDE et 28 % aux Etats-Unis.
« Mais, en France, sur les 43 % de taux de prélèvements obligatoires, seuls 13 points sont destinés au financement de l’Etat, 23 finançant les dépenses de santé, le solde étant dévolu aux collectivités. Ce qui fait toute la différence avec des pays comme les Etats-Unis », écrit l’économiste Renaud Chartoire dans un récent ouvrage (1).

« Chez nous, plus de la moitié des prélèvements servent à financer les prestations sociales, soit sous forme de cotisations sociales, soit sous forme de CSG. Mais, aux Etats-Unis, à l’exception des programmes Medicaid et Medicare, la protection sociale ...

CHIFFRES CLES

930 Md€ de prélèvements obligatoires sont prévus en France en 2012. Ils s’élevaient à 822,1 Md€ en 2010 et 872,6 Md€ en 2011.