Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Culture

La justice recale la transformation du musée Dobrée à Nantes

Publié le 19/07/2012 • Par Jacques Le Brigand • dans : Actu juridique, Régions

Le tribunal administratif a retoqué le 16 juillet 2012 le projet de rénovation et d'agrandissement du musée Dobrée à Nantes. Un coup dur pour son propriétaire, le conseil général de la Loire-Atlantique.

Saisi par l’association Nantes Patrimoine, le juge du  tribunal administratif souligne en premier lieu l’insuffisance du dossier « joint à la demande de permis de construire », les documents n’étant pas « de nature à donner une indication suffisamment claire de l’impact visuel de l’extension projetée ». Le magistrat fonde également sa décision sur plusieurs considérants techniques renvoyant au classement du site en zone UA par le plan local d’urbanisme. Sont ainsi pointés :

  • la modification substantielle de la topographie d’origine du terrain d’assiette sans que la nature de l’ouvrage ne le justifie ;
  • la délimitation « erronée de la bande de constructibilité secondaire » ;
  • le non-respect du seuil de 25 % d’espaces de pleine-terre, c’est-à-dire comportant au moins dix mètres de terre perméable à l’eau, dans cette même bande constructible.

Le conseil général pourrait faire appel – Le président socialiste du conseil général Philippe Grosvalet indique que sa collectivité « va étudier les moyens de faire appel de cette décision ». Les deux autres alternatives consisteraient soit à remettre à plat le projet conduit par l’architecte Dominique Perrault, soit à demander à Nantes Métropole de réviser les règles d’urbanisme. Quoi qu’il en soit, ce nouvel avatar repousse une nouvelle fois la modernisation du musée Dobrée, dans les cartons depuis plus de dix ans.

Une restauration envisagée dès 2001 – Un premier programme de restauration avait été présenté en 2001 sous la présidence d’André Trillard (UMP), option abandonnée après le changement de majorité politique en 2004. Une nouvelle ébauche est présentée en 2007 par Patrick Mareschal, le prédécesseur de Philippe Grosvalet, pour une enveloppe estimée alors à 26 millions d’euros et une livraison annoncée en 2010. Au fil des ans et des modifications effectuées sous la pression des opposants rassemblés dans Nantes Patrimoine, la facture grimpe et s’élève désormais à 47 millions d’euros, un montant qui fait grincer des dents localement.

Casting difficile – Le dossier a également été émaillé de loupés sur le plan des ressources humaines. Jacques Santrot qui dirigeait le musée depuis 25 ans, a été poussé vers la sortie durant l’été 2010. Le nom de son remplaçant, Louis Mézin, directeur des musées de Nice, est dévoilé fin 2010 mais l’intéressé jette l’éponge quelques semaines plus tard pour cause de désaccord avec Dominique Perrault. Finalement, le poste est attribué en mars 2012 au conservateur grenoblois Patrick Porte, 55 ans.

Fermé au public depuis janvier 2011, Dobrée espérait rouvrir ses portes fin 2015, date désormais à oublier. Musée archéologique abrité dans des bâtiments de différentes époques dont un manoir du XVe, il possède aussi diverses collections léguées par l’armateur Thomas Dobrée ainsi qu’une collection égyptienne. Soit quelque 135 000 pièces qui ont été déménagées l’an passé dans un lieu tenu secret.

Domaines juridiques

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

La justice recale la transformation du musée Dobrée à Nantes

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement