Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Urbanisme commercial

Equipement commercial : Bordeaux vent debout contre un Village des marques

Publié le 18/07/2012 • Par Karine Ménégo • dans : Régions

Bordeaux et sa communauté urbaine ont déposé le 12 juillet 2012 un recours devant la Commission nationale d'aménagement commercial (CNAC) pour protester contre un projet de village des marques.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« J’ai signé le 12 juillet le recours contre ce Village des marques à Saint-André-de-Cubzac, au croisement de l’A10 et des nationales 10 et 137 : nous avons gelé ces grandes zones commerciales sur l’agglomération ; elles sont contraires au développement durable des villes, ce n’est pas pour les retrouver à 20 min par l’autoroute », martèle Alain Juppé, le maire (UMP) de Bordeaux.

La Communauté urbaine de Bordeaux a elle aussi déposé un recours « pour les mêmes motifs ». Son président PS, Vincent Feltesse, « regrette qu’un recours commun avec la ville de Bordeaux n’ait pas été fait : cela aurait renforcé le message auprès de la commission nationale d’aménagement commercial ».

Cette dernière avait déjà été saisie par ces mêmes collectivités pour le premier projet de Village des marques sur ce site. Les recours avaient été rejetés, mais c’est la crise économique de 2008 qui avait eu raison des ambitions du porteur de l’époque, Panthéon retail.

C’est la genèse, en 2005, de ce premier projet de Village des marques dans la communauté de communes du Cubzagais (10 communes, 21 500 habitants), qui avait poussé les élus de la communauté urbaine (27 communes, 720 000 habitants) à mettre en branle une stratégie autour de l’urbanisme commercial.

Ainsi, une « charte d’urbanisme commercial » adoptée en février 2011 inscrit l’arrêt du développement de pôles commerciaux en banlieue. « Ce Village des marques est contraire à notre stratégie. Si ce projet finit par voir le jour, ce sont 24 404 m2 de boutiques et un hypermarché de 30 000 m2 qui vont naître à 20 minutes des commerces de Bordeaux. Les Charentais ne viendront plus, et des Bordelais prendront leur voiture pour aller à Saint-André-de-Cubzac, plutôt que de se rendre au Quai des marques du centre-ville», tempête Alain Juppé.

Une centaine de boutiques – Le projet de Village des marques est repris en 2011 par l’anglais Bergerac Outlets, qui affiche la volonté d’aller vite. L’entreprise obtient de la commission départementale d’aménagement commercial (CDAC) de la Gironde une première autorisation, le 2 août 2011, pour un « village commercial » de 29 850 m2 : un supermarché et sa galerie commerciale.
Mais la commission réunie le 6 juin 2012 a voté à une voix près (7 voix favorables sur 13 votants) l’autorisation du Village des marques de 24 404 m2, soit une centaine de boutiques, prévu pour accompagner la grande surface.

Christian Mabille, le président de la communauté de communes du Cubzaguais, ne cache pas sa joie. Cela fait huit ans qu’il se bat avec une bonne partie des élus de son interco pour que cette ZAC du parc d’Aquitaine devienne une zone d’activités capable d’apporter un peu d’emplois dans ce nord Gironde plutôt sinistré.

750 ETP – « A lui seul, ce projet pourrait offrir 830 emplois à temps plein et temps partiels, soit l’équivalent de 750 emplois à temps plein », affirme le président de la communauté de communes.

Bergerac Outlets envisage de démarrer les travaux dès 2013 pour ouvrir une première tranche en 2014.
La Commission nationale d’aménagement commercial dispose de quatre mois pour prendre une décision. Sa position devrait donc être connue avant fin novembre.

Références

La lettre de recours

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Equipement commercial : Bordeaux vent debout contre un Village des marques

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement