Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Edito

L’urgence d’investir utile

Publié le 20/07/2012 • Par Jacques Paquier • dans : Billets finances

Alors que l’argent public manque, et que la récession menace, il est urgent de s’interroger sur ses choix de dépenses.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’économiste Michel Aglietta assigne 2 impératifs à la dépense publique si l’on veut qu’elle favorise la croissance : l’orienter massivement vers le soutien à l’économie verte, et arrêter tous « transferts aveugles », c’est à dire dénuées de réelle justification.
« Evitons dans ce contexte, les affirmations trop tranchées, magnifiant ‘la bonne dépense d’investissement’ et vouant au gémonies ‘la mauvaise dépense de fonctionnement’ ! remarque Dominique Hoorens, économiste, actuellement directeur des études économiques et financières de l’Union sociale pour l’habitat (USH). Il peut y avoir des dépenses d’investissement inutiles comme il y a des dépenses de fonctionnement indispensables, c’est une évidence. Mais il faut rappeler aussi que fonctionnement et investissement sont liés ! », souligne-t-il.
Une dépense d’investissement génére, le plus souvent, une dépense de fonctionnement nouvelle. Mais l’inverse existe également. Certaines dépenses d’investissement peuvent générer des économies, en évitant des dépenses de fonctionnement ultérieures…

Pour « hiérarchiser » entre les projets, les attentes en termes de « retours » plus ou moins directs pour la collectivité, au sens large, doivent donc être appréciés.
Ainsi, au-delà de la simple activité liée au chantier, la réalisation d’un investissement public peut susciter la création d’investissements privés induits (zone d’activités), une activité privée directement liée à l’investissement (une pompe à essence sur une route nouvelle) ou contribuer plus globalement au développement de l’économie (désenclavement, soutien à l’innovation).

La réalisation d’équipements publics peut enfin contribuer à l’enrichissement de la collectivité (retours fiscaux éventuels) et de ses habitants (un transport en commun dope le prix de l’immobilier).
Hélas, ces questions des impacts positifs (et négatifs…) des investissements, de leur localisation, de leurs conséquences financières, se révèlent souvent complexes. Ce n’est pas une raison pour y renoncer ! L’Union sociale pour l’habitat effectue une approche de ce type concernant « les retombées » liées au parc de logement social.

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’urgence d’investir utile

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement