logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/122907/police-de-la-circulation-routiere-les-mesures-restrictives-doivent-etre-motivees-par-des-circonstances-precises/

RÉGLEMENTATION
Police de la circulation routière : les mesures restrictives doivent être motivées par des circonstances précises
La Rédaction | Réponses ministérielles prévention-sécurité | Publié le 01/05/2011 | Mis à jour le 16/07/2012

En matière de police de la circulation routière, le juge administratif a fixé les conditions de légalité des arrêtés municipaux : un maire ne peut pas interdire de manière permanente la circulation des poids lourds dans l’ensemble de l’agglomération. Sur la base de l’article L2213-2 du CGCT, il est fondé à édicter des mesures restrictives motivées par des circonstances précises, dont il n’existe toutefois pas d’énumération exhaustive. En application de l’article R411-25 du Code de la route, les infractions à ces arrêtés municipaux sont sanctionnées par une contravention de 2e classe dont le montant forfaitaire minoré est de 22 euros.

REFERENCES

Rép. min. à QE, JOAN du 19 avril 2011, p. 4038.