Social

De quelle façon est assuré l’accès à l’eau aux plus démunis ?

Par • Club : Club Techni.Cités

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’article 1er de la loi 2006-1772 du 30 décembre 2006 sur l’eau et les milieux aquatiques a introduit le « droit d’accéder à l’eau potable dans des conditions économiquement acceptables par tous » (article L210-1 du code de l’environnement).

A ce jour, les actions conduites en faveur de l’accès à l’eau, notamment des personnes démunies, portent essentiellement sur le traitement curatif à travers la prise en charge des impayés. Les outils principaux de cette action sont les fonds de solidarité logement (FSL) départementaux qui peuvent moduler leur intervention en matière d’eau par des conventions signées avec les opérateurs.

Le cadre législatif sur lequel s’appuient ces interventions comporte deux principes : tous les abonnés peuvent en bénéficier, qu’ils soient locataires ou propriétaires en difficulté, qu’ils soient en habitat individuel ou collectif, l’intervention des FSL est globale et concerne l’ensemble des charges dont l’eau. La loi n° 2011-156 du 7 février 2011 relative à la solidarité dans les domaines de l’alimentation en eau et de l’assainissement a prévu dans son article 1er que les services publics d’eau et d’assainissement peuvent attribuer une subvention au fonds de solidarité pour le logement (FSL) afin de contribuer au financement des aides relatives au paiement des fournitures d’eau ou des charges collectives afférentes.

En arrêtant le principe d’un prélèvement sur le montant de chaque facture d’eau des particuliers, afin de permettre la mise en place d’un allègement de cette charge pour les plus démunis, la loi du 7 février 2011 relative à la solidarité dans les domaines de l’eau potable et de l’assainissement a démontré la volonté de l’Etat de consolider les dispositifs existants et de se donner les moyens d’engager une politique préventive dans ce domaine.

Le rapport de juillet 2011 du Conseil général de l’environnement et du développement durable intitulé « Accès à l’eau et à l’assainissement dans des conditions économiquement acceptables par tous« , rappelle qu’en France l’enjeu principal n’est plus de garantir l’accès à l’eau potable et l’assainissement qui dessert 99 % de la population, mais d’éviter les coupures d’eau chez les personnes en grande difficulté financière qui ne peuvent plus assurer le paiement de ce service.
C’est pourquoi, le rapport dresse une liste de recommandations pour améliorer pour identifier, analyser et évaluer les différentes options envisageables pour l’instauration d’une aide « préventive » au paiement des factures d’eau par les personnes à faibles ressources.

A la suite de ces travaux, le ministère de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement et l’association des maires de France ont fait paraître en mars 2012 un guide de bonnes pratiques pour l’accès à l’eau et à l’assainissement des plus démunis.

Ce guide recense neuf exemples de réalisations concrètes mises en oeuvre par les collectivités :

  • recenser les points d’eau ;
  • réouvrir des fontaines publiques ;
  • installer des points d’eau, faire face à des situations d’urgence ;
  • maintenir l’accès à l’eau dans les squats ;
  • mettre en circulation un accueil ambulant ;
  • ouvrir des bains-douches ;
  • distribuer des kits d’hygiène ;
  • installer des toilettes automatiques.

Enfin, lors du Forum mondial de l’eau qui s’est tenu à Marseille, en mars 2012, l’espace France a présenté les dispositifs d’accès à l’eau existant dans la législation en vigueur : tarification progressive, suppression de la part fixe, contribution aux FSL, chèque-eau versé par les centres communaux d’action sociale.

cet article est en relation avec
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Covid – Eolien – Méthanisation – Biodiversité… toute l’actu de la semaine

    Retrouvez l'essentiel de l'actualité du 19 au 25 septembre sur les thématiques qui concernent les ingénieurs et les techniciens des collectivités territoriales : environnement, déchets, transports... ...

  • La gratuité des transports publics, coûte que coûte

    Une vingtaine de maires ayant proposé la gratuité des transports publics lors de la campagne électorale ont été élus. Face à une crise sanitaire qui complique la mise en place de cette mesure, les élus affichent leur détermination, tout en avançant pas à pas. ...

  • Gestion de crise : choisir le bon système d’alerte

    Le système d’alerte et d’information des populations, qui s’appuie encore trop largement sur un réseau de sirènes, est dépassé, concluait la commission d’enquête du Sénat sur l’incendie de Lubrizol en juin dernier. Le Gouvernement devrait annoncer dans ...

  • A la SNCF, l’écologie devient une arme concurrentielle

    Avant l’ouverture des TER à la concurrence, la SNCF lance le programme Planeter, avec l’ambition de mieux organiser la circulation des 8 200 trains pour produire plus d’offre de transport régional et surtout, réduire les émissions de CO2 de 100 000 tonnes en ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP