Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

environnement

Tour de France : « Un bilan carbone incalculable »

Publié le 06/07/2012 • Par Laurence Madoui • dans : Régions

En pleine édition 2012 du Tour de France, La Gazette a interrogé Gérard Poujade, président de l’Agence pour le développement durable de Midi-Pyrénées (Arpe), sur l’organisation de la propreté sur les sites de montagne.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

En quoi consiste l’intervention de l’Agence pour le développement durable de Midi-Pyrénées (Arpe) sur le Tour de France ?

Depuis dix ans, l’Agence supervise l’organisation de la propreté sur les sites de montagne en Midi-Pyrénées, une mission élargie depuis l’an dernier à l’ensemble des massifs.
Pour l’édition 2012, elle intervient donc sur les 7 journées (sur les 21 de la manifestation) d’étapes en montagne (Alpes, Jura, Pyrénées, Vosges).

L’Arpe coordonne l’intervention des collectivités (départements et structures de collecte et de traitement), rencontrées en amont du Tour en préfecture, avec les représentants de l’organisateur (Amaury sport organisation, ASO), très soucieux de l’impact environnemental de la compétition dans les zones naturelles.
Une cinquantaine de collectivités de montagne sont concernées cette année par le parcours.

Comment s’organise la récupération des déchets ?

Les équipes mobilisées par les acteurs publics locaux sensibilisent les spectateurs auxquels elles distribuent massivement des sacs(1). En plaine, le Tour traverse des zones ordinairement collectées par le service public.

En montagne, il s’agit de ne pas retrouver de déchets dans la nature, sur des sites non desservis par les gestionnaires de déchets. La difficulté consiste à capter les déchets des deux ou trois spectateurs itinérant en camping-car, qui se sont installés au bout d’un champ, à l’écart de la masse du public.

Le dispositif est renforcé aux endroits particulièrement productifs (parcours de sprints, zones de délestage des coureurs de leur ravitaillement).

Quels efforts sont réalisés pour réduire l’impact des transports ?

Le nombre de véhicules diminue progressivement et les 2 200 cette année en circulation (autos, motos, camions) plafonnent leur vitesse à 80 km/h. Leurs conducteurs ont par ailleurs suivi une formation à l’éco-conduite.

Il est impossible de calculer le bilan carbone des transports, même en ne tenant compte que de ceux générés par l’organisation du Tour : il suffit qu’un col soit fermé pour raisons météorologiques et les émissions engendrées par la réorganisation des déplacements dépasseront en un jour celles enregistrées sur toute la durée de la manifestation.

En outre, il est impossible de calculer les rejets liés à la mobilité des 3 millions de spectateurs postés sur les routes du Tour. On ne sait calculer sérieusement l’empreinte carbone.

Régions

Notes

Note 01 10 000 sacs de 50 litres distribués auprès des occupants de camping-cars et 20 000 de 10 litres auprès des autres spectateurs lors des étapes de montagne, sur 120 000 diffusés sur la durée du tour. Retour au texte

Réagir à cet article
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Tour de France : « Un bilan carbone incalculable »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement