Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité

Profanation de tombes : la ville de Château-Gontier et les gens du voyage appellent à l’aide

Publié le 06/07/2012 • Par Olivier Berthelin • dans : Actu prévention sécurité, Régions

Après des profanations de tombes de gens du voyage, dans la nuit du 21 au 22 juin 2012, Philippe Henry, maire de Château-Gontier et le pasteur Holderbraum, secrétaire général d’une des plus importantes organisation de gens du voyage, s’alarment. Ils constatent un développement à travers toute la France des pillages de sépultures de familles du voyage. Vécu comme un drame par les familles ancrées à Château-Gontier depuis le 19e siècle, l’évènement a débouché sur une marche blanche réunissant plus de 400 personnes.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’émotion est forte à Château-Gontier, tant dans les services municipaux qu’au sein de l’ensemble des familles des gens du voyage. « C’est la première fois que nous subissons des profanations de tombes dans l’un de nos cimetières. Mais nous craignons que ce qui arrive à nos administrés ne soit qu’un élément dans un phénomène plus général de pillages de tombes de gens du voyage », déclare Jean-Marie Mulon, directeur de cabinet de Philippe Henry, maire (indépendant) de Château-Gontier.

Pour les familles du voyage, les profanations de Château-Gontier sont loin d’être des actes isolés. « Nous sommes certains qu’il s’est produit de pareilles horreurs à Vichy et sans doute ailleurs, malheureusement passées sous silence », déplore le pasteur Mario Holdenbraum, l’un des organisateurs de la marche blanche oecuménique qui a réunit les élus et 400 habitants de la cité.
« Le choc est immense pour les familles et augmente le sentiment de rejet qu’elles vivent encore plus douloureusement », témoigne le directeur de cabinet, Jean-Marie Mulon, qui mise sur la solidarité des collectivités pour aider les enquêteurs à mettre fin au phénomène.

Les territoriaux appelés à l’aide – « Nos agents sont persuadés que si les collectivités communiquaient aux enquêteurs tous les faits similaires, ceux-ci pourraient aboutir car ces affaires de profanations sont très complexes », remarque Jean-Marie Mulon.

Tant du côté des enquêteurs que de la presse nationale, laborieusement mobilisée par les organisations de gens du voyage et les institutions religieuses(1), les hypothèses fusent dans une certaine confusion.

Au caractère crapuleux marqué par les vols de bijoux, et de métaux, s’ajoute du côté des voyageurs des suspicions d’actes de racisme.

Pour leurs parts, plusieurs spécialistes risquent diverses théories sur des pratiques mafieuses ou des actes d’opportunités impliquant ou non des voyageurs, selon leur perception de ce que serait la communauté des gens du voyage.
Par la voix de Gino Delorme, dont le caveau a été littéralement ravagé, les familles réclament l’arrestation des coupables et la sécurisation des cimetières. Elles expriment aussi le sentiment d’avoir été moins prises au sérieux que lors de profanations de cimetières juifs ou musulmans.

Les difficultés liées au partage des compétences – Gendarmes et agents de la commune de Château-Gontier n’avaient jamais été confrontés à pareille situation.

Sur place dès le matin, le maire, avec l’aide des agents du cimetière, a déployé beaucoup d’efforts, jusqu’à 15 heures, aux côté d’une centaine de membres des familles.
« Ce long délai était nécessaire pour que les enquêteurs fassent leur travail. Malheureusement, nous n’avions pas l’autorité pour mobiliser une cellule d’aide psychologique qui est de la compétence des services de santé. Ceux-ci l’ont ouverte dans les jours suivants », témoigne Jean-Marie Mulon.
Par respect pour les familles, les élus et les services municipaux ont activement participé à l’organisation de la marche silencieuse du 28 juin.

Gens du voyage à Château-Gontier : un ancrage ordinaire

Ville de 12 000 habitants, Château-Gontier compte depuis la fin du 19e siècle au moins une centaine de voyageurs parmi ses administrés. « Ils sont vraiment insérés dans la ville. Nous ne pouvons pas dire qu’il y a des différences avec les autres populations », affirme Jean-Marie Mulon, directeur de cabinet du maire Philippe Henry. « La plupart sont des petits artisans et des commerçants. Ils possèdent des maisons et les jeunes ménages construisent dans les lotissements. Mais on ne peut pas dire qu’ils soient sédentarisés au sens strict du terme. Nombre d’entre eux voyagent pour leurs métiers, pour des motifs familiaux ou religieux. Il en va de même pour les usagers de notre aire d’accueil qui viennent d’autres régions. Ce n’est pas parce que les familles semblent apparemment sédentarisées qu’elles ne voyagent plus et que les aires d’accueil deviennent inutiles », précise le collaborateur du maire. Château-Gontier dispose aussi d’un terrain de grand passage utilisé selon les circonstances soit par des groupes de gens du voyage soit pour des manifestations festives de la collectivité.

Cet article est en relation avec le dossier

Régions

Notes

Note 01 La Ville de Château-Gontier a avec le mouvement évangélique Vie et Lumière, membre de la fédération protestante de France, et la Fédération nationale des associations solidaires d’action avec les tsiganes et les gens du voyage (Fnasat), largement contribué à la mobilisation des médias nationaux. Retour au texte

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Profanation de tombes : la ville de Château-Gontier et les gens du voyage appellent à l’aide

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement