Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Aurélie Filippetti veut renforcer le rôle du Conseil des collectivités territoriales pour le développement culturel

CULTURE

Aurélie Filippetti veut renforcer le rôle du Conseil des collectivités territoriales pour le développement culturel

Publié le 03/07/2012 • Par Hélène Girard • dans : France

Pour la première fois depuis sa prise de fonctions, la ministre de la culture, Aurélie Filippetti, a présidé le 2 juillet, le Conseil des collectivités territoriales pour le développement culturel (CCTDC). A deux semaines de la déclaration commune que doivent signer les associations d’élus en marge du 66ème Festival d’Avignon, le 16 juillet, la ministre a donné quelques gages aux acteurs locaux.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les participants du Conseil des collectivités territoriales pour le développement culturel (CCTDC) du 2 juillet ont quitté la rue de Valois « plutôt satisfaits ». Tous ont apprécié la rapidité avec laquelle les services d’Aurélie Filippetti ont réuni le premier CCTDC depuis la constitution du nouveau gouvernement et l’attention portée à cette instance, dont elle souhaite renforcer le rôle dans la co-construction des politiques culturelles entre l’Etat et les collectivités.

« Pour Aurélie Filippetti, le CCTDC ne joue pas encore pleinement son rôle, le partenariat doit être renforcé et de nouvelles manières de travailler ensemble doivent être inventées, surtout dans ce contexte de resserrement des ressources », relate la Fédération des villes moyennes (FVM).

Obtenir un rôle consultatif – La ministre de la culture s’est déclarée prête à examiner l’idée, émise par les associations d’élus, de doter cette instance d’un bureau, et un rôle consultatif, par saisine de la ministre, avant publication des textes réglementaires. A l’avenir, le CCTDC devrait être co-présidé par le ministre et une association (avec une coprésidence associative tournante), et des réunions du CCTDC devraient être régionalisées, les sessions nationales continuant à se tenir deux fois par an.

« Le plus important pour nous est, d’abord, de pouvoir co-déterminer l’ordre du jour et le calendrier avec les services administratifs de l’Etat, observe Philippe Laurent, président de la Fédération nationale des collectivités territoriales pour la culture (FNCC). Car, souvent, faute de temps, ce ne sont pas les élus décisionnaires qui siègent au CCTDC et la représentation des collectivités s’en trouve affaiblie. Jusqu’à présent, les services de l’Etat avaient du mal à réaliser que les agendas des élus sont très chargés et que le calendrier ne peut donc pas nous être imposé. Ensuite, la possibilité de discuter des textes en préparation serait un progrès considérable, qui nous permettrait de dépasser le stade des discours généraux. »

Interministériel – Autre motif de satisfaction : l’implication d’autres ministres concernés par les politiques culturelles, à travers la présence de représentants de la direction générale des collectivités locales (DGCL) et du ministère de l’Education nationale.

« Cela fait écho à des demandes répétées de voir l’Education nationale associée aux débats sur l’éducation artistique et culturelle, et la DGCL aux débats sur l’acte III de la décentralisation », explique-t-on du côté de l’Assemblée des départements de France (ADF). Or, comme le montre les préparatifs du séminaire des associations d’élus prévu le 16 juillet à Avignon, ces deux thématiques occupent une place de choix dans les préoccupations des acteurs locaux. Aurélie Filippetti a d’ailleurs confirmé aux membres du CCTDC que l’éducation artistique et culturelle, dont le développement a été promis par le candidat Hollande, sera un des premiers chantiers ouverts par son ministère à la rentrée, avec une approche « interministérielle et transversale ».
L’autre grand dossier sera l’élaboration d’une loi sur le spectacle vivant, qui fait, elle aussi partie des 60 engagements du nouveau président de la République.

Sur le plan financier, la ministre a confirmé aux élus le déblocage des crédits du spectacle vivant mis en réserve l’an passé, à savoir 23,5 millions d’euros dont 18,5 seront redistribués via les directions régionales des affaires culturelles (Drac). « Nous avons demandé que les crédits réservés soient débloquées pour l’ensemble des secteurs culturels », indique Philippe Laurent.

Les associations d’élus ont profité de cette réunion pour renouveler à Aurélie Filippetti leur invitation pour assister à leur séminaire du 16 juillet. Réponse positive. « Si la ministre vient, ce sera une première », se félicite par anticipation Philippe Laurent.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Aurélie Filippetti veut renforcer le rôle du Conseil des collectivités territoriales pour le développement culturel

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement