Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transport aérien

A Beauvais, les anti-aéroports accentuent la pression sur les élus locaux

Publié le 29/06/2012 • Par Guillaume Roussange • dans : Régions

Les militants anti-aéroport veulent pousser les élus beauvaisiens à se prononcer pour ou contre la limitation du nombre de vols. Ils souhaitent que la population fasse pression sur les élus avant la commission consultative de l’environnement, repoussée au 10 juillet 2012.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les élus des communes riveraines de l’aéroport de Beauvais bénéficieront d’un peu de répit supplémentaire. Le préfet de l’Oise a en effet décidé de reporter au 10 juillet la commission consultative de l’environnement initialement prévue le 26 juin dernier. Une réunion au cours de laquelle les élus devaient se prononcer sur le nouveau plan d’exposition au bruit (PEB) de l’aéroport et – sujet sensible – sur le plafonnement des mouvements annuels.

«Nous souhaitons que le vote des élus soit connu afin que certains d’entre eux cessent de tenir un double langage, voire votent contre l’avis de leur conseil municipal, comme cela a déjà été le cas par le passé », explique Dominique Lazarski, présidente de l’Adera, l’association locale qui milite contre le développement de la plate-forme.

Limiter le nombre de mouvements – Objectif des opposants : limiter le nombre de mouvements à 26 000. Un seuil déjà atteint, l’équipement (dont le principal utilisateur reste Ryanair), ayant battu des records de fréquentation avec 3,7 millions de passagers en 2011.

Dans le combat, les militants de l’Adera viennent de trouver un allié de poids : Olivier Dassault, petit-fils de l’avionneur, réélu haut la main en juin dans son fief beauvaisien. Dans un courrier, le député a appelé de ses vœux la « signature d’un arrêté ministériel limitant à 30 000 le nombre de mouvements ».

De quoi faire bondir le directeur de l’aéroport, qui a immédiatement demandé à Olivier Dassault de « clarifier sa situation ». Selon lui, la limitation du nombre de vols ferait en effet peser de « graves menaces » sur l’avenir de l’aéroport et du millier d’emplois qu’il génère.

Régions

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

A Beauvais, les anti-aéroports accentuent la pression sur les élus locaux

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement