Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Accueil de la petite enfance : des progrès en 2010, compensés en partie par l’effondrement de la scolarisation des moins de 2 ans

Petite enfance

Accueil de la petite enfance : des progrès en 2010, compensés en partie par l’effondrement de la scolarisation des moins de 2 ans

Publié le 25/06/2012 • Par Michèle Foin • dans : France

Comme chaque année au mois de juin, la Drees publie le bilan de l’offre d’accueil des moins de 3 ans. En 2010, l’offre d’accueil collectif et individuel continue de progresser sur un rythme similaire à 2009, tandis que la scolarisation des enfants de 2 ans s’écroule, selon cette étude publiée le 19 juin.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’accueil collectif continue sa progression

A fin 2010, la France métropolitaine comptait 11 200 établissements accueillant des jeunes enfants, soit 600 établissements de plus qu’en 2009. De même, le nombre de places offertes a augmenté de 10 900 places, passant désormais à 303 300 (+3,7%). Une croissance identique aux années précédentes puisque depuis 2006, le nombre de places augmente en moyenne de 3,8% par an.

Ce sont les structures multi-accueil qui profitent le plus de cette croissance, la prestation de service unique (PSU – qui finance l’accueil collectif sur la base du nombre d’heures de fréquentation depuis 2005) incitant les gestionnaires de structures à proposer un accueil à la fois régulier et occasionnel. 6 places sur 10 en accueil collectifs émanent ainsi des multi-accueil.
Ils sont en revanche de taille moyenne (19% seulement offrent plus de 40 places). Une situation qui s’explique par la plus grande difficulté à gérer des formes d’accueil multiples pour les grandes structures.

Globalement, le taux d’équipement de l’accueil collectif n’augmente que d’un demi-point par rapport à 2009, avec 12,7 places pour 100 enfants de moins de 3 ans.
D’un département à l’autre, les disparités demeurent tout aussi importantes qu’en 2009, le taux variant de 4 à 34 places pour 100 enfants de cette tranche d’âge, Paris et sa petite couronne et les départements situés au sud de la France étant les mieux lotis.

Les assistantes maternelles accueillent toujours plus d’enfants

Selon les données du deuxième trimestre 2010 de l’institut de retraite complémentaire des employés de maison (IRCEM), la France compte 300 000 assistantes maternelles directement employées par les parents, soit environ 9 400 de plus qu’en 2009 (+3%), offrant 38 300 places supplémentaires (+4,7%). En 2010, la capacité d’accueil progresse donc plus vite que le nombre d’assistantes maternelles.
En effet, l’assistante maternelle est désormais autorisée à accueillir simultanément quatre enfants au lieu de trois, et peut garder d’emblée deux enfants au moment de l’agrément initial. Deux modifications majeures du code de l’action sociale et des familles intervenues en 2009.

L’offre théorique d’accueil chez les assistantes maternelle est en moyenne de 37 places pour 100 enfants de moins de 3 ans, soit deux de plus qu’en 2009. Là aussi, les disparités entre départements sont importantes, l’offre d’accueil individuel venant compenser la faiblesse de l’accueil collectif. Ainsi, la Haute-Marne, la Haute-Saône, ou la Mayenne, présentent-ils plus de 55 places pour 100 enfants de moins de 3 ans chez les assistantes maternelles, alors que leur taux d’accueil collectif est inférieur à 8.

La scolarisation des enfants de 2 ans s’effondre

Le taux de scolarisation à deux ans connaît une baisse continue depuis le début des années 2000. En 2010, il atteint 14,3% de la classe d’âge, contre 35% en 2000. Entre 2009 et 2010, ce sont donc 11 500 enfants de 2 ans qui n’auront pas été scolarisés, compensant une grande partie de l’augmentation de l’offre d’accueil collectif et individuel enregistré en 2010.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : les pièges à éviter

de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Accueil de la petite enfance : des progrès en 2010, compensés en partie par l’effondrement de la scolarisation des moins de 2 ans

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement