Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité civile

Lutte contre les feux de forêts : les moyens aériens revus à la baisse dans le sud-ouest

Publié le 21/06/2012 • Par Isabelle Verbaere • dans : Actu prévention sécurité, Régions

La saison des incendies s’annonce particulièrement difficile dans le grand sud-ouest ! Les moyens aériens nationaux de lutte ont été réduits. Et c’est la base de Bordeaux-Mérignac qui en fait les frais.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

«Les deux Canadairs qui y étaient jusqu’alors détachés au début de l’été ne le seront pas cette année, dénonce Alain Huet, secrétaire national du syndicat des personnels navigants de l’aviation civile. C’est ce que nous a annoncé la sécurité civile qui compte ainsi faire des économies ». Certes, un Dash 8 sera positionné à Bordeaux. Mais ce bombardier d’eau ne peut rivaliser avec un Canadair capable d’écoper sur le plan d’eau le plus proche du lieu du sinistre.

Situation inquiétante dans le massif landais  – « Leur fréquence de largage est quatre fois plus élevée que celle du Dash », poursuit Alain Huet dont l’intersyndicale a déposé un préavis de grève pour le 1er juillet prochain. Une action soutenue par les sapeurs-pompiers dont le principal syndicat, le Snspp, a écrit à Jean-Paul Khil, directeur de la sécurité civile pour lui faire part de leur inquiétude, le 4 juin dernier. « Nous lui avons notamment rappelé que l’on compte 1700 départs de feux de feu par an, entre les Landes et la Gironde, précise Patrice Beunard, son président. Il n’y a pas de raison que les moyens aériens soient concentrés dans le sud-est. Dans le massif Landais la situation est inquiétante : les chablis qui n’ont pas été nettoyés depuis les dernières tempêtes constituent d’importantes réserves de combustibles et compliquent l’accès terrestre à certaines zones ». Un courrier auquel la sécurité civile n’a pas encore répondu. Le sujet est brûlant d’autant que les moyens aériens de surveillance des massifs durant l’été sont aussi à la baisse. En 2005, la flotte comptait 12 ‘trackers’. Depuis 2008, ils ne sont plus que neuf.

Thèmes abordés

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Lutte contre les feux de forêts : les moyens aériens revus à la baisse dans le sud-ouest

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement