Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Recrutement

Le recrutement des agents contractuels en 10 questions

Publié le 05/10/2015 • Mis à jour le 27/10/2020 • Par Sophie Soykurt • dans : Statut, Dossiers juridiques

Entretien - contrat
Contrastwerkstatt/Adobe/Stock
Dans la fonction publique, le recrutement par contrat, dérogatoire, intervient pour une durée déterminée. Mais la possibilité de CDI existe. Certains emplois permanents peuvent être occupés par des contractuels. Les étrangers ou apatrides ne sont pas recrutés comme contractuels sur des emplois les faisant participer à l’exercice de prérogatives de puissance publique.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

01 – Le recrutement d’un agent contractuel reste-t-il une exception ?

En principe, les emplois permanents de l’Etat, des régions, des départements, des communes et de leurs établissements publics administratifs doivent être occupés par des fonctionnaires titulaires.

Aussi, le recours à des agents contractuels est limité à des circonstances précises, prévues notamment par loi n°84-53 du 26 janvier 1984. Et ce, en dépit d’un élargissement des cas de recrutement intervenu en 2019 avec la loi de transformation de la fonction publique.

La création d’emplois publics territoriaux réservés à des agents contractuels (1) est impossible, mais la délibération créant l’emploi indique s’il peut être occupé par un agent contractuel (loi n°84-53, art. 34).

02 – Quelles sont les possibilités de recrutement de contractuels sur des emplois non permanents ?

Des agents contractuels peuvent être recrutés temporairement sur des emplois non permanents s’il s’agit de faire face à un besoin lié à un accroissement d’activité, soit temporaire (organisation des élections, opération de recensement, etc.), soit saisonnier (dans le communes touristiques, par exemple).

Par ailleurs, une collectivité territoriale (ou un établissement public local) peut recruter un agent contractuel pour mener à bien un projet ou une opération identifiés : le contrat a alors pour échéance la réalisation du projet ou de l’opération, dans la limite d’une durée de six années (loi n°84-53, art. 3 II ; décret n°2020-172).

03 – Peut-on recruter des contractuels sur des emplois permanents à temps non complet inférieurs à 50 % d’un emploi à temps complet ?

Des agents contractuels peuvent être recrutés pour occuper des emplois permanents à temps non complet inférieurs à 50% d’un emploi à temps complet, c’est-à-dire correspondant à moins de 17h30 hebdomadaires. Désormais, toutes les collectivités de plus 1 000 habitants peuvent recruter des agents contractuels pour occuper ces emplois permanents à temps non complet (loi n°84-53, art. 3-3, 4° ; contrat à durée déterminée de trois ans maximum, renouvelable dans la limite de six ans ; au-delà, reconduction pour une durée indéterminée).

04 – Peut-on recruter des contractuels sur des emplois permanents à temps complet ?

De manière temporaire tout d’abord, des agents contractuels peuvent assurer le remplacement momentané de fonctionnaires ou même d’agents contractuels autorisés à exercer leurs fonctions à temps partiel ou indisponibles : détachement ou disponibilité de courte durée, détachement pour accomplir un stage ou une période de scolarité, congé de maladie, par exemple (loi n° 84-53, art. 3-1 ; CDD limité à la durée de l’absence du fonctionnaire ou de l’agent contractuel à remplacer).

Pour les besoins de continuité du service, des agents contractuels peuvent également être recrutés sur des emplois permanents territoriaux dans l’attente du recrutement d’un fonctionnaire (art. 3-2 ; CDD de un an, renouvelable dans la ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Cet article fait partie du Dossier

Recrutement, Rémunération, Carrière : la vérité sur les contractuels

Sommaire du dossier

  1. Les dessous des coûts des agents contractuels
  2. Contractuels : un salaire en moyenne moins élevé, mais des perles rares plus chères
  3. Contractuels : un pilotage qui demande des moyens
  4. [DATA] Les contractuels, moins chers ou plus chers que les fonctionnaires ?
  5. « Les collectivités jouent davantage sur les effectifs que sur le statut »
  6. L’égalité et la cohésion à l’épreuve de la diversification des statuts des agents
  7. Le recrutement des agents contractuels en 10 questions
  8. Recrutement, rémunération, carrière… La vérité sur les contractuels
  9. Contractuels : des embauches plus coûteuses pour les collectivités ?
  10. Management : les contrats, moins flexibles que le statut de la fonction publique ?
  11. Des garanties pas si minimes pour les contractuels
  12. Contractuels: les compétences avant tout
  13. Des pistes d’évolution pour les concours et les méthodes de recrutement
  14. Agents contractuels : les commissions consultatives paritaires en 5 points-clés
  15. Contractuels : des titularisations plus lentes que prévues
  16. 17 questions sur la loi « contractuels » du 12 mars 2012
  17. Le CDI de droit public, un petit mieux mais sans plus
  18. Le recrutement des agents non titulaires en 10 questions
  19. Les questions que soulève le décret de titularisation des contractuels dans la fonction publique territoriale
  20. Agents contractuels : le renouvellement du contrat en 10 questions
  21. La titularisation des contractuels et la « CDIsation » en 10 questions
  22. La gestion des agents contractuels territoriaux en 10 questions
  23. La cessation de fonction des agents contractuels en 10 questions
  24. Titularisations : 10 000 contractuels déclarés aptes en 2013
  25. La loi Sauvadet de 2012 sur les contractuels est-elle un flop ?
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le recrutement des agents contractuels en 10 questions

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement