Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Jeunesse

Contre l’alcoolisation massive, la proximité

Publié le 01/04/2011 • Par Sophie Le Gall • dans : Retour sur expérience prévention-sécurité

La baisse de la consommation d’alcool en France cache une pratique inquiétante : la recherche de l’ivresse chez les jeunes.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Binge drinking », « alcool défonce », « biture express »… si les expressions varient, le concept est bien le même : boire, dans un court laps de temps, le maximum, afin d’atteindre rapidement le stade de l’ivresse.
Les alcoologues considèrent que le binge drinking commence à partir de cinq verres (bière, vin, alcools forts) pour un homme, et quatre pour une femme, bus en deux heures.

Cette forme de consommation, le plus souvent pratiquée lors d’événements festifs s’adressant aux jeunes, peut entraîner des complications médicales graves (coma éthylique, troubles respiratoires, atteintes neurologiques, décès dans certains cas exceptionnels), une dépendance à l’alcool, ainsi que des préjudices associés, comme des accidents de la route ou des violences ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Références

  • SECRETHAPPYNIGHT

OPÉRATEUR : Mairie de Nantes.

BUDGET : 45 000 euros.

CONTACT : Jean-Noël Février, tél. : 02 40 41 59 02, http://secrethappynight.com

  • TÊTE-À-TÊTE

OPÉRATEUR : Conseil général de Seine-Saint-Denis.

BUDGET : Non communiqué.

CONTACT : Evelyne Dorvillius, tél. : 01 48 12 01 01.

  • ACTION MILIEU FESTIF

OPÉRATEUR : Familles rurales de l’Aude.

PARTENAIRES : ARS, préfecture, DDJS, association des maires de l’Aude, etc.

BUDGET : 15 000 euros.

CONTACT : Patrick Passebosc, tél. : 04 68 71 49 78.

Thèmes abordés

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Contre l’alcoolisation massive, la proximité

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement