Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Fiscalité

Valeurs locatives : une réforme pas si neutre

Publié le 15/06/2012 • Par Fabienne Proux • dans : Billets finances

La revalorisation des valeurs locatives sera-t-elle finalement aussi indolore pour le contribuable que ne voudraient le laisser croire les élus et l’administration fiscale ? Rien n’est moins sûr.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Certes, l’objectif de la révision des valeurs locatives n’est pas de dégager des ressources supplémentaires pour les collectivités locales, mais de mieux répartir le charge de l’impôt entre les contribuables à partir d’un dispositif plus en phase avec les réalités économiques actuelles.
Le dépoussiérage du système actuel fondé sur des bases de 1970 pourrait toutefois bien se traduire en chasse à l’évasion fiscale du fait d’un dispositif déclaratif visant à « l’exhaustivité » du contrôle. « Le but est de passer au tamis l’ensemble des locaux du territoire », a indiqué le sénateur François Marc (PS) lors de la présentation à la commission des finances du Sénat du rapport qu’il a réalisé avec Pierre Jarlier (Union centriste et républicaine) sur l’expérimentation de la DGFIP.
Ainsi, les sénateurs soulignent que des locaux professionnels transformés en logement échappent aujourd’hui à la taxe d’habitation du fait de la non déclaration du changement d’affectation. « Une bonne nouvelle pour les collectivités locales », selon les sénateurs, puisque cela devrait dégager 10 % de bases de TH supplémentaires pour les collectivités.

Ensuite, l’application d’un coefficient de neutralisation pour garantir l’équilibre du produit fiscal entre les locaux professionnels et les habitations et in fine, un montant de recettes équivalent pour les collectivités, ne servira qu’à décaler l’augmentation réelle des cotisations une fois réalisées les deux réformes : celle des entreprises et celle des particuliers.
« Ce coefficient ne s’appliquera que pendant la période entre les deux révisions », explique Patrice Chaouieb, consultant finances chez Leyton, « en revanche, le système de lissage pour atténuer les hausses des cotisations supérieures à 10 % ou 200 euros s’étalera sur cinq ans ».

Au bout du compte, tout dépendra des taux pratiqués par chaque niveau de collectivités à partir des nouvelles bases. Pour certains, seuls l’abandon de l’assiette cadastrale, au profit d’une taxe assise sur le revenu, garantirait un impôt plus performant, et plus juste car réellement progressif.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Valeurs locatives : une réforme pas si neutre

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement