Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

CONTENTIEUX

Affaire Marina : le soutien professionnel de l’Anas

Publié le 14/06/2012 • Par Catherine Maisonneuve • dans : Actu expert santé social, France

Les Assises du Mans jugent jusqu’à la fin juin 2012 les parents de la petite Marina, morte sous leur coups en 2009. Défaillance de la protection de l’enfance ? Les travailleurs sociaux, soutenus par un communiqué du 10 juin de l’Association nationale des assistants de service social (Anas), sont appelés à témoigner le 18 juin.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Dans un communiqué diffusé la veille de l’ouverture du procès, l’Association nationale des assistants de service social (Anas), publie la lettre de « soutien professionnel » qu’elle a adressée aux travailleurs médicosociaux du conseil général de la Sarthe. Elle y rappelle « des éléments essentiels qui permettent de mieux mesurer la violence et l’aspect contre-productif des jugements a priori dont ils ont été l’objet », dans un plaidoyer qui souligne que :

  • « Le drame apparaît évitable de façon évidente… après qu’il se soit produit. »

Pour l’Anas, la question à poser ne devrait pas être « Ce drame aurait-il pu être évité ? » car la prédiction n’est jamais sûre, mais « comment, et donc à quel prix, le risque d’un tel drame aurait-il pu être ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Moby, un programme CEE pour l'écomobilité scolaire

de ECO CO2

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Affaire Marina : le soutien professionnel de l’Anas

Votre e-mail ne sera pas publié

Alain

20/06/2012 05h37

La profession se serre les coudes. Pourtant, à la lecture des comptes-rendus d’audience, il apparaît évident que la lenteur d’action et l’absence de discernement des personnes en charge du dossier ont conduit au drame.

Il apparaît également incompréhensible que le CG ne soit pas mis en examen pour non assistance à personne en danger et qu’aucune sanction n’ait été prise en interne.

De plus, il semble urgent de revoir les procédures et la gouvernance pour la gestion de ce type de dossier.

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement