Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Europe
  • La Commission européenne appelle à homogénéiser les régimes d’aide pour le développement des EnR

énergies renouvelables

La Commission européenne appelle à homogénéiser les régimes d’aide pour le développement des EnR

Publié le 08/06/2012 • Par Arnaud Garrigues • dans : Europe

Dans une communication adoptée le 6 juin 2012, la Commission européenne a appelé à mettre en place et à réformer de manière plus coordonnée les régimes d'aide pour le développement des énergies renouvelables (EnR), ainsi qu'à recourir davantage aux échanges d'énergies renouvelables entre les Etats membres. Des pistes ont également été évoquées pour fixer un nouveau cadre à l'horizon 2030.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Dans une communication du 6 juin 2012, la Commission européenne plaide pour une convergence des régimes d’aide et des politiques nationales pour le développement des énergies renouvelables, ceci afin d’atteindre l’objectif européen de 20 % d’énergies renouvelables d’ici à 2020. Elle souhaite également que les échanges d’énergies renouvelables entre Etats membres soient favorisés.

Prendre en compte le coût de développement – Günther Oettinger, commissaire européen chargé de l’Energie, a insisté sur la nécessité de prendre en compte le coût du développement des énergies renouvelables : « Il faut produire de l’énergie à partir des sources éolienne et solaire lorsque c’est économiquement viable, et assurer des échanges commerciaux intra-européens pour cette énergie, comme nous le faisons pour d’autres produits et services. »

Pour que les objectifs européens fixés pour 2020 soient atteints avec « un bon rapport coût-efficacité », la Commission demande à ce que soient fournis des efforts spécifiques dans quatre principaux domaines :

  • Marché de l’énergie : « La Commission insiste sur la nécessité d’achever le marché intérieur de l’énergie et constate la nécessité de prévoir sur le marché des incitations à l’investissement dans la production énergétique afin d’assurer une intégration sans heurts des énergies renouvelables. »
  • Régimes d’aide : « La Commission donne la préférence aux régimes qui encouragent les réductions de coût et évitent les surcompensations. Elle appelle à des régimes d’aide plus cohérents entre les Etats membres afin d’éviter les barrières inutiles. »
  • Coopération entre Etats membres : « La Commission encourage un recours accru aux mécanismes de coopération prévus dans la directive sur les énergies renouvelables ». Ainsi, un Etat membre pourra vendre ou acheter la production d’énergie renouvelable d’un autre Etat membre ou d’un pays extérieur à l’UE afin d’atteindre son objectif national, « cette énergie lui revenant moins cher que la production solaire ou éolienne sur le territoire national ».
  • Coopération énergétique en Méditerranée : « La Commission suggère des améliorations du cadre réglementaire et souligne qu’un marché régional intégré au Maghreb faciliterait des investissements à grande échelle dans la région et permettrait à l’Europe d’importer de l’électricité d’origine renouvelable. »

Fixer un cadre à l’horizon 2030 – La Commission a également rappelé l’importance pour la pérennité de cette politique énergétique de discuter et de fixer « un cadre solide » au-delà de 2020 . Ce dernier « doit permettre davantage d’innovation et faire baisser les coûts afin que les énergies renouvelables constituent un secteur prometteur pour des investissements générateurs de croissance. »

Pour cela, trois pistes d’évolution à l’horizon 2030 ont été évoquées. La première consiste à fixer de nouveaux objectifs pour les gaz à effet de serre (GES) mais pas pour les énergies renouvelables. « Le système d’échange de quotas d’émissions serait le principal instrument pour réduire les émissions de CO2 », indique la Commission. Les autres pistes évoquent des objectifs sur les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et les GES qui seraient déterminés soit à un niveau européen, soit au niveau national.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La Commission européenne appelle à homogénéiser les régimes d’aide pour le développement des EnR

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement