Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Finances

La région des Pays de la Loire privilégie l’emprunt obligataire

Publié le 07/06/2012 • Par Jacques Le Brigand • dans : Régions

Le conseil régional des Pays de la Loire fera de nouveau appel à l'épargne populaire en septembre 2012 pour le financement de l'innovation et des PME.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Grâce à un nouvel emprunt obligataire, la région espère recueillir 100 millions d’euros destinés aux plates-formes d’innovation et au financement des PME. Son président Jacques Auxiette table sur cette initiative pour susciter un effet de levier, de l’ordre de 1 à 5, auprès de la place bancaire dont la Banque Postale.

Un premier emprunt réalisé en 2009 – Le conseil régional avait été le premier, en 2009, à se lancer avec succès sur cette voie : l’emprunt obligataire dont l’échéance se situe en 2014 portait alors sur 80 millions d’euros dont 73 millions souscrits par 5 500 particuliers, résidant pour la plupart sur son territoire, contre la garantie d’une rémunération à 4 % bruts. Ces fonds ont servi à financer les investissements publics, notamment les lycées, et le dispositif P2RI, « prêt régional de redéploiement industriel » réservé aux entreprises mises en difficulté par la crise financière.

Au vu de ce succès et forte de sa notation AA de Standard & Poor’s, la collectivité a décidé d’amplifier la démarche en programmant sur la période 2011/2014 un total de 500 millions d’euros d’émissions obligataires après avoir pesé le pour et le contre : malgré une ingénierie financière lourde et un remboursement moins arrangeant pour le profil de la dette avec une durée plus courte, elles s’avèrent moins coûteuses que le crédit bancaire classique.

Les investisseurs institutionnels mobilisés – Une première opération en février dernier a permis d’obtenir 43 millions d’euros auprès d’investisseurs institutionnels (assureurs et caisses de retraites) répondant aux critères ESG, c’est-à-dire « socialement responsables », conformément à son cahier des charges. Le placement s’est fait à un rendement de 4 % à taux fixe. Il faut également mentionner la signature en novembre 2011 d’une enveloppe bonifiée de 145 millions d’euros avec la Caisse des dépôts pour les investissements fléchés en faveur des transports durables, de la recherche et de l’enseignement supérieur.

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La région des Pays de la Loire privilégie l’emprunt obligataire

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement