Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

PROTECTION SOCIALE

Question 2 : Faut-il revoir le financement de la sécurité sociale, aujourd’hui basé majoritairement sur les cotisations salariales ?

Publié le 27/01/2012 • Par Olivier Bonnin • dans : Dossier Santé Social

Les réponses de l'UMP, du Parti Socialiste, du Front National, d'Europe écologie Les Verts et du Front de gauche sur le financement de la sécurité sociale

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Philippe Juvin, responsable du programme « santé » de l’UMP

Historiquement le financement de la sécurité sociale n’était assuré que par les cotisations salariales. Au fur et à mesure il y a eu un glissement progressif vers l’impôt. Les cotisations ne représentent plus guère que 60% des ressources aujourd’hui.

Faut-il revoir ce système ? Nous n’avons pas de position idéologique. Il fonctionne bien en période d’expansion économique ; il est en déséquilibre quand le travail se raréfie et les besoins augmentent. Le curseur doit se placer là où il est efficace…

Et il faut arrêter de nous parler de la TVA sociale ! Nous n’avons pas d’a priori à l’UMP. Cette augmentation de la TVA permettrait de protéger le marché intérieur contre des importations de pays qui ne seraient pas soucieux d’environnement et de normes sociales.

Marisol Touraine, responsable du pôle « social » au sein de l’équipe de campagne de François Hollande (Parti socialiste)

Les dépenses de protection sociale vont continuer à augmenter. Au-delà des nécessaires réformes de structure, son financement devra être revu. D’abord en faisant contribuer équitablement tous les revenus, notamment les revenus du capital. Ensuite en envisageant le transfert d’une partie des cotisations pesant sur le travail, pour soutenir la compétitivité des entreprises. Mais nous sommes fermement opposés à un transfert des cotisations vers la TVA. Parler de «TVA anti-délocalisation» ou de «TVA sociale», c’est de la manipulation. Augmenter la TVA, c’est frapper la consommation et donc la croissance. C’est pénaliser les classes moyennes.

Il ne s’agit bien sûr pas, à travers cette évolution, de remettre en cause la participation des partenaires sociaux à la gouvernance de la sécurité sociale. Ce n’est pas parce qu’il y a des cotisations sociales que les partenaires sociaux sont légitimes, c’est parce qu’ils représentent les salariés et les employeurs de ce pays.

Joëlle Melin, conseillère politique de Marine Le Pen (Front national)

Le financement de la sécurité sociale, assuré par les cotisations salariales, est une aberration issue du mythe du plein-emploi. Le chiffre de salariés n’augmentant pas proportionnellement à la démographie, 6 millions de personnes aptes au travail n’en exerçant aucun, plusieurs millions de bénéficiaires et d’ayants-droit ne cotisant pas, le système est donc structurellement vicié.

D’autres sources de financement ne seront recherchées que si les grandes mesures d’économies prévues par le programme du FN se révèlent insuffisantes non seulement pour arrêter le déficit annuel répétitif, mais aussi pour commencer de rembourser de la dette. On peut envisager une taxation sur les produits à bas coûts venant de pays sans protection sociale et la taxation du capital.

David Belliard, conseiller « santé » d’Eva Joly (Europe écologie Les Verts)

L’assurance maladie souffre d’un déficit de financements. L’industrie pharmaceutique n’est pas suffisamment mise à contribution, nombre d’exonérations sociales ne sont pas compensées par l’Etat et le fait que le financement de la moitié du budget de l’assurance maladie se fasse sur les charges sociales sur salaire n’est plus adapté. Ce sont les salariés qui payent le plus, alors que ceux dont les revenus proviennent de capital sont très peu mis à contribution ! C’est un système injuste et inefficace.

Nous devrons donc discuter avec l’ensemble des partenaires sur une possible fiscalisation des financements de l’assurance maladie, c’est à dire en passant ce qui relève aujourd’hui des charges sur salaire vers un impôt qui toucherait tous les revenus, notamment ceux issus de la rémunération du capital. Bien entendu, cette discussion devra entrer dans le cadre d’une réforme fiscale plus générale qui est au coeur de notre projet écologiste.

Jean-Luc Mélenchon, candidat Front de gauche

M. Sarkozy propose de transférer des cotisations sociales vers la TVA. Je ne suis donc pas d’accord car c’est une attaque contre le pouvoir d’achat. Par contre, je suis pour élargir le financement de la protection sociale. Les cotisations sociales doivent être complétées par une contribution sur les revenus financiers des entreprises, des banques et des assurances.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Question 2 : Faut-il revoir le financement de la sécurité sociale, aujourd’hui basé majoritairement sur les cotisations salariales ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement