Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

développement durable

L’agriculture biologique s’impose dans les champs et les cantines

Publié le 01/06/2012 • Par Laurence Madoui • dans : France

L’agriculture biologique a enregistré en 2011 une croissance à deux chiffres : + 15 % pour les surfaces cultivées, + 12 % pour la production et + 11 % pour les ventes.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’agriculture biologique ressemble à un îlot épargné par la crise, à entendre les responsables de l’Agence Bio (le groupement d’intérêt public qui assure la promotion du secteur). En témoignent l’alignement de chiffres rendus publics le 1er juin 2012, à l’occasion du lancement de la quinzaine du « Printemps bio ».

Ainsi, le cap des 1 million d’hectares cultivés vient d’être dépassé fin mai et le nombre d’exploitations a progressé de 12,3 % en 2011 par rapport à 2010. Fin 2011, l’agriculture biologique occupait 3,5 % de la surface agricole utile (SAU) nationale. Ce taux dépasse les 6 % (objectif qu’avait fixé le Grenelle de l’environnement pour 2012) dans trois régions : Paca, avec 12,3 % de la SAU, Languedoc-Roussillon (9,3 %) et la Corse (6,7 %). Rhône-Alpes, l’Alsace et la Franche-Comté avoisinent ce seuil. La part des produits importés régresse à 32 % en 2011 contre 38 % en 2009.

Cantines : une portion modeste mais prometteuse – Le marché des produits alimentaires d’origine biologique représentaient l’an dernier plus de 3,9 milliards d’euros (TTC), soit un gain de 11 % par rapport à 2010 et un doublement comparé à 2007. Si ses achats pèsent encore peu (158 M€ HT, soit 4 % du marché), la restauration collective confirme son engouement pour les produits bios : 57 % (contre 4 % en 2006) des établissements les inscrivent au menu, ne serait-ce qu’occasionnellement. Le secteur de l’enseignement est le plus engagé (73 % de ses établissements consomment bio en 2012 contre 61 % en 2011), devant celui du travail (53 % contre 44 %) puis celui de la santé et du social (29 % contre 23 %).

Les produits bios sont servis de plus en plus fréquemment : 73 % de acheteurs en proposent au moins une fois par mois (58 % en 2011), 49 % au moins une fois par semaine et 17 % tous les jours. « Dans la restauration scolaire, les démarches les plus exemplaires combinent la consommation de bio dans les cantines et le soutien à la production locale », observe Elisabeth Mercier, directrice de l’Agence bio.

Un surcoût maîtrisable – D’une année sur l’autre, le surcoût reste stable (23 % en 2011) et sa maîtrise passe par des solutions désormais éprouvées : lutte contre le gaspillage, mise en concurrence des fournisseurs et groupement d’achat. Ce surcoût n’entrave pas la satisfaction des acteurs, qui atteint 86 % pour le personnel et 93 % pour les convives.

En 2013, les produits bios pourraient être présents dans 73 % des restaurants collectifs (79 % dans le secteur public et 84 des restaurants scolaires), pour une part des achats pouvant atteindre 17 % en moyenne.

Cet article est en relation avec le dossier

2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’agriculture biologique s’impose dans les champs et les cantines

Votre e-mail ne sera pas publié

era

01/06/2012 07h51

Enfin quelque chose qui va dans le bon sens, manger sainement, respecter la nature. Il faut continuer car notre pays était vraiment en retard comme dans beaucoup d’autres domaines d’ailleurs.

Antoine

06/06/2012 12h08

Effectivement, c’est une excellente nouvelles.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement