Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

énergie

Courtisés par ERDF, certains élus ruraux restent méfiants

Publié le 01/06/2012 • Par Olivier Schneid • dans : France

L’Association des maires ruraux de France (AMRF) et ERDF ont signé mercredi 30 mai 2012 à Paris une convention de partenariat dans laquelle la filiale d’EDF s’engage à mettre la distribution d’électricité « au service de l’aménagement du territoire ». Chiche ! dit en substance le président de l’Association des maires ruraux de la Dordogne, Philippe Ducène, par ailleurs président du Syndicat départemental d’énergies de la Dordogne.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Mettre la distribution d’électricité « au service de l’aménagement du territoire », « renforcer la collaboration (avec les élus locaux) dans l’intérêt du développement des territoires ruraux »,  « faire de la proximité un axe majeur de la stratégie » de l’entreprise : la convention de partenariat signée mercredi 30 mai 2012 à Paris par la présidente d’ERDF, Michèle Bellon, avec son homologue de l’Association des maires ruraux de France (AMRF), Vanik Berberian, est ambitieuse. En particulier au regard des doléances des élus de zones rurales sur la question de la présence des services publics.

Soigner les entreprises et le grand public – Ce partenariat vise notamment l’accompagnement de l’activité économique et l’accueil du public. Sur le premier point, ERDF promet aux entreprises en milieu rural « une meilleure détection de leurs besoins en matière d’alimentation électrique ». Sur le deuxième point, elle propose « d’étudier avec les associations départementales de l’AMRF des possibilités d’accueil dans les communes rurales en complément des 1 047 implantations d’ERDF déjà existantes en France métropolitaine ».

Des actes et non de l’affichage – Président de l’Association des maires ruraux de la Dordogne, Philippe Ducène se déclare « prudent » face à de tels engagements, car « le passé nous a montré qu’il fallait l’être ». Egalement à la tête du Syndicat départemental d’énergies de la Dordogne (SDE24), il ne compte plus les conflits avec ERDF dans « l’un des départements de France où le temps de coupure est le plus important ». Et, fort de l’expérience « d’années de protestation et de bagarres » avec son concessionnaire, il entend « juger sur des actes concrets, pas sur de l’affichage ».

Un juste rattrapage – Il déplore ainsi qu’en Dordogne, des entreprises subissent des coupures d’alimentation incompatibles avec leurs procédés industriels. C’est le cas de l’entreprise de composants électroniques FEDD, située dans sa commune de Sainte-Alvère. Et il souligne que ce type de difficulté est, dans son département comme ailleurs, connu de longue date du distributeur. Alors, tout en saluant « l’effort considérable » que vient de consentir ERDF en Dordogne – une rallonge de 40 millions d’euros sur cinq ans pour des travaux de sécurisation du réseau –, il estime que cette manne financière est aussi « l’aveu que nos critiques, jusqu’ici qualifiées d’exagération, étaient justes ». Qu’il s’agit là d’un « rattrapage » après des années de sous-investissement sur le réseau.

Un retour à la proximité – Philippe Ducène se félicite que le gestionnaire du réseau de distribution vante les mérites de la proximité, qu’il souhaite « réhumaniser la relation avec ses clients », comme le proclame sa présidente, Michèle Bellon, en évoquant la nouvelle organisation administrative mise en place le 15 mai, avec la constitution de 25 directions régionales au lieu de huit. Car la politique menée par ERDF ces dernières années l’avait au contraire éloignée du terrain, juge-t-il. En témoigne l’appartenance de la Dordogne à une direction régionale couvrant 14 départements. « La nouvelle direction régionale se compose désormais de trois départements, avec la Gironde et le Lot-et-Garonne », se réjouit-il.

« Demeurer vigilant » – « Je ne suis pas un va-t-en-guerre, il faut souligner les progrès réalisés par ERDF mais en demeurant vigilant », conclut Philippe Ducène. Qui ne se contentera pas d’un « affichage » : « Notre concessionnaire a une politique très élaborée de communication, notamment en direction des élus locaux. Alors, si ces partenariats – hier, avec l’AMF, aujourd’hui, avec l’AMRF – sont suivis d’un véritable effort de réinvestissement du terrain rural, tant mieux. Mais pour l’instant, même si les choses ont l’air de changer, on en est surtout au stade des intentions »…

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Courtisés par ERDF, certains élus ruraux restent méfiants

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement