logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/115704/harold-matysen-%c2%ab-la-seule-preoccupation-des-banques-est-aujourd%e2%80%99hui-davoir-des-depots-%c2%bb/

CRÉDIT
Harold Matysen : « La seule préoccupation des banques est aujourd’hui d’avoir des dépôts »
Claire Chevrier | A la Une finances | Actu experts finances | Publié le 01/06/2012

Le directeur des finances et du contrôle de gestion de la ville de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), ancien consultant associé du cabinet Klopfer, reproche à certaines banques de ne pas jouer le jeu. Selon lui, Bâle III est en partie l'arbre qui cache la forêt.

Pourquoi aujourd’hui si peu de banques prêtent aux collectivités ?

Le fait que les banques ne puissent plus vendre de produits structurés rend le marché des collectivités locales beaucoup moins intéressant. En effet, avant Lehmann, les banques commençaient par placer un excellent Euribor + 0,01 %, puis, après avoir retravaillé l’encours de dette avec des produits structurés, elles multipliaient leur rémunération par 100 ou 150.
Quand une banque proposait à une collectivité un produit bonifiant fortement les deux premières années d’un prêt, pour l’exposer les 18 années suivantes à une spéculation sur la parité CHF/$ ou à la performance d’un indice boursier asiatique, elle se constituait en effet très facilement une rémunération cachée, liée aux risques que ...

POUR ALLER PLUS LOIN