Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement du territoire

Picardie. Carte judiciaire: opération Mairie morte à Beauvais

Publié le 19/11/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les grilles de la mairie de Beauvais ont été fermées le 19 novembre à la demande du maire (UMP) Caroline Cayeux. Une opération « mairie morte » organisée pour demander l’ouverture d’un pôle d’instruction à l’occasion de la réforme de la carte judiciaire.
Une banderole demandant l’ouverture d’un pôle d’instruction à Beauvais barrait l’entrée habituelle de l’hôtel de ville, où est assuré un service minimum.

La réforme présentée par la ministre de la Justice Rachida Dati prévoit l’installation du pôle d’instruction dans l’Oise à Senlis, qui compte moins de 20.000 habitants, et non à Beauvais, qui compte presque 60.000 habitants, et qui est notamment le siège de la préfecture et de la cour d’assises.
« Je regrette qu’on ne m’ait jamais reçue avant, et qu’on m’ait toujours fait comprendre qu’il n’y aurait pas de problème [pour l’établissement du pôle d’instruction, ndlr] dans les villes-préfectures », a déclaré Caroline Cayeux.
« Sur le papier », il n’y a « aucune raison » de ne pas choisir Beauvais, a-t-elle ajouté, estimant que le choix de Senlis est un « choix politique ». La région de Senlis est considérée comme le fief du ministre du budget Eric Woerth, maire de Chantilly (Oise), qui a été député de la 4e circonscription (Senlis).
« On avait annoncé qu’il y aurait un pôle pour 500.000 habitants. Il y a 850.000 habitants dans l’Oise, il y en aura un million en 2012-2015 », a-t-elle poursuivi, assurant se battre « contre un pôle unique » à Senlis et non « contre la décision d’installer ce pôle à Senlis ».
Egalement opposés à cette décision, une soixantaine d’avocats du barreau de Beauvais sont en grève totale des audiences depuis le 30 octobre, empêchant notamment la tenue d’une session de la cour d’assises.

Prochain Webinaire

Télétravail : manager les agents publics à l'heure du confinement

de La Rédaction de La Gazette

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Picardie. Carte judiciaire: opération Mairie morte à Beauvais

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement