Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Fonction publique

Grève du 20 novembre: tous les syndicats prévoient un mouvement de grande ampleur

Publié le 19/11/2007 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Enseignants, aides-soignantes, postiers ou percepteurs… les fonctionnaires devraient être nombreux le 20 novembre à faire grève pour le pouvoir d’achat et les effectifs, selon le ministère et les syndicats, alors que cheminots et étudiants sont aussi sur le pied de guerre.

Le préavis de grève de 24 heures déposé par tous les syndicats de fonctionnaires (CGT, CFDT, FO, FSU, CFTC, CFE-CGC, Unsa, Solidaires) pour une hausse des salaires et contre les 22.900 suppressions de postes en 2008, couvre les 5 millions d’agents de l’Etat, mais aussi des collectivités territoriales et des hôpitaux.
Des manifestations sont prévues en province et à Paris, à 14 heures, de la place d’Italie aux Invalides.

Les syndicats s’attendent à une « forte mobilisation » et le secrétaire d’Etat à la Fonction publique André Santini estime que la grève sera « sans doute largement suivie ».
« De nombreux éléments confirment que le mouvement prend de l’ampleur », a renchéri Jean-Marc Canon (CGT, premier syndicat).
Dans l’Education, où les 5 fédérations syndicales ont relayé l’appel, 1 enseignant sur 2 pourrait cesser le travail. « Il y aura vraisemblablement des écoles primaires fermées et pas mal de cours non assurés dans les collèges et lycées », a prévenu la FSU.
Les étudiants, qui bloquent des universités pour le retrait de la loi «Pécresse», ont prévu de s’associer à la journée.
Les agents des finances, « sous le feu des réformes », pourraient fournir d’importants bataillons » de grévistes, selon Eric Fritsch (CFDT).
Des préavis de grève ont été déposés dans les hôpitaux, les aéroports (Air France, contrôleurs aériens), à La Poste et à France Télécom.

Avant même d’avoir commencé, le mouvement, axé sur le pouvoir d’achat, semble jouir d’une image favorable dans l’opinion,, selon un sondage CSA publié le 19 novembre dans l’Humanité.

Mais selon quelques syndicats, le risque est grand que la visibilité des fonctionnaires soit réduite par le prolongement des grèves contre la réforme des régimes spéciaux de retraite et, dans une moindre mesure, le blocage des universités.
« C’est un grand classique syndical. Quand on fait des mobilisations fourre-tout […], quand on mélange tout, on a face à nous un gouvernement qui choisit de parler du sujet qui l’intéresse », a estimé François Chérèque, secrétaire général de la CFDT.
« Or, nous, demain [le 20 novembre, ndlr], le sujet qui nous intéresse, c’est le pouvoir d’achat des fonctionnaires », a-t-il ajouté. D’où la nécessité de « se concentrer pour que notre image ne soit pas déformée par celle des autres mouvements », a renchéri Eric Fritsch.
D’autres fédérations de fonctionnaires (Solidaires, CGT ou FSU) ne voient pas d’un mauvais oeil la convergence des contestations, tout en essayant de ménager l’unité syndicale. « La coïncidence des deux mouvements fait qu’ils peuvent se renforcer et nous sommes solidaires des cheminots. Mais notre souci, c’est de faire apparaître les revendications des fonctionnaires », a déclaré Gérard Aschieri (FSU).
Quoi qu’il en soit, « le gouvernement va devoir prendre la mesure de la mobilisation », a-t-il prévenu. Les syndicats ont prévu de se réunir le 21 novembre pour discuter des suites de la grève, si le gouvernement ne répond pas à leurs exigences.

Pour aller plus loin
Consulter les résultats du sondage réalisé par CSA pour «l’Humanité» sur le site du quotidien

Prochain Webinaire

Coronavirus : comment bien assurer la protection des agents publics sur le terrain

de La Rédaction de La Gazette

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Grève du 20 novembre: tous les syndicats prévoient un mouvement de grande ampleur

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement