Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Education

Xavier Darcos veut passer de 4.000 à 40.000 élèves entamant un bac pro de trois ans

Publié le 23/11/2007 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le ministre de l’Education, Xavier Darcos, a souhaité le 22 novembre faire passer de « 4.000 à 40.000 » le nombre d’élèves entamant un cursus de bac professionnel en trois ans à la rentrée 2008, et de « généraliser progressivement » ce bac pro en trois ans « à compter de la rentrée 2009 ».
Actuellement, 4.000 des 213.000 élèves choisissant la voie professionnelle après la 3e préparent un bac professionnel en trois ans, au lieu de quatre, en vertu d’une expérimentation lancée en 2001.
Le baccalauréat professionnel est « un véritable bac, je tiens donc à ce qu’il soit préparé en trois ans comme ses homologues technologiques et général », a expliqué le ministre qui s’exprimait lors de la clôture des Assises de la relation école-entreprise.
Seuls 39% des élèves entrés en BEP (diplôme de niveau V) en 2003 sont entrés en terminale bac pro en 2006, selon le ministère. Pour lui, « la durée du cursus entraîne des sorties sans formation », d’autant plus que « les élèves qui arrivent dans filière professionnelle sont souvent plus âgés » car ils ont redoublé.
« Parallèlement, pour tenir compte des rythmes d’acquisition des savoirs et des pratiques, je veillerai à ce qu’une qualification intermédiaire de niveau V puisse être obtenue à l’issue de la deuxième année du cursus », a précisé le ministre.
De plus, le CAP (également de niveau V) « sera renforcé comme diplôme d’insertion », a-t-il ajouté. Des passerelles permettront en outre à un élève titulaire d’un CAP de rejoindre une 1ère de bac pro, et à un élève en 2nde bac pro de se réorienter en CAP, a certifié le ministre.

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Xavier Darcos veut passer de 4.000 à 40.000 élèves entamant un bac pro de trois ans

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement