URBANISME

En cas de division parcellaire, dans quel cas le propriétaire peut-il être obligé de réaliser des travaux de viabilité ?

Par • Club : Club Techni.Cités

La constructibilité d’une parcelle s’analyse au regard de la totalité des règles d’urbanisme, notamment celles relatives à l’accès et la desserte des parcelles.

Par conséquent, si deux des parcelles sur les trois issues de la division ne sont pas desservies par des voies publiques ou privées conformément aux dispositions du plan local d’urbanisme en vigueur, la réalisation de voies communes doit être prévue dans la demande d’autorisation de lotir.
Si tel n’est pas le cas, la déclaration préalable doit faire l’objet d’une opposition.

En outre, l’article R.421-19 du code de l’urbanisme dispose que « doivent être précédés de la délivrance d’un permis d’aménager les lotissements qui prévoient la création ou l’aménagement de voies, d’espaces ou d’équipements communs internes au lotissement ».
Par conséquent, si le projet prévoit la réalisation de voies ou espaces communs, la division parcellaire est soumise à permis d’aménager et non à déclaration préalable conformément aux dispositions de l’article R.421-19.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP