Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Environnement

Jean-Louis Borloo tente de dissiper le malaise suite au Grenelle de l’environnement

Publié le 19/12/2007 • Par La Rédaction • dans : France

Le ministre de l’Ecologie Jean-Louis Borloo, conscient des frustrations que suscitent les premiers pas du Grenelle de l’environnement, a affiché le 19 décembre sa volonté de relancer la concertation.
« On fera une réunion de concertation mensuelle » avec les participants au Grenelle », a-t-il annoncé devant la presse.
« On éprouve le besoin de se voir avec les cinq collèges (Etat, collectivités locales, représentants du patronat et des syndicats et associations écologistes, ndlr) tous les mois pour qu’il n’y ait pas d’inquiétude sur les avancées du processus », a-t-il assuré.
La mise en oeuvre des premières décisions du Grenelle a suscité des frictions avec les écologistes et les syndicats qui ont reproché au gouvernement un manque de concertation et une réduction des ambitions.
Le 18 décembre, Nicolas Sarkozy à tenu à préciser lors d’un voyage sur le thème de l’environnement en Camargue que les engagements du Grenelle de l’environnement « seront scrupuleusement respectés ».
Jean-Louis Borloo s’est efforcé de désamorcer le 19 décembre les points de conflits potentiels.
Ainsi, sur la question passionnelle des OGM, il a assuré que le gouvernement suivrait l’avis qui sera rendu le 11 janvier par le comité de préfiguration de la Haute autorité concernant le maïs Mon 810, seul OGM cultivé en France. « Le principe de précaution s’appliquera », a-t-il assuré, et le gouvernement pourrait décider d’activer la clause de sauvegarde à Bruxelles en fonction de cet avis.
Les écologistes qui souhaitaient un moratoire sur les cultures de maïs OGM en France, n’ont pas apprécié que le gouvernement décide un simple gel jusqu’au 9 février des semis de maïs OGM, le temps d’adopter une nouvelle loi.
Le texte de cette loi a été présenté le 19 décembre en Conseil des ministres et il devrait arriver au Parlement « autour du 15 janvier », a précisé Jean-Louis Borloo.
Selon le ministre, ce texte qui « a fait l’objet d’une concertation avec les ONG, reprend les conclusions du Grenelle », en prévoyant la création d’une Haute autorité et en instaurant les principes de transparence, de responsabilité et d’indemnisation.
Autre point chaud, le bonus-malus, visant à pénaliser les voitures les plus polluantes mais qui ne porte que sur l’achat du véhicule au lieu de la taxe annuelle annoncée: « le malus sera annualisé dans la loi du Grenelle 1 », a promis Jean-Louis Borloo.
Concrètement, 33 chantiers opérationnels ont été lancés afin de concrétiser les décisions du Grenelle de l’environnement et commenceront à rendre leurs premiers travaux en janvier, a annoncé Jean-Louis Borloo.
Les premiers éléments devront être intégrés dans le projet de loi d’orientation « Grenelle 1 » avant le 9 février et un deuxième texte, le « Grenelle 2 », en mars à la reprise de la session parlementaire.
Et « globalement, le Grenelle sera évalué une fois par an à la date anniversaire », a précisé le ministre.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Jean-Louis Borloo tente de dissiper le malaise suite au Grenelle de l’environnement

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement