Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Environnement

Alsace. Pollution aux particules fines

Publié le 20/12/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

La valeur limite de pollution aux particules fines était en fort dépassement le 20 décembre dans les principales stations de mesures de Strasbourg, Colmar et Mulhouse (Haut-Rhin), a-t-on appris auprès de l’Association de surveillance de la pollution atmosphérique (Aspa).
Les niveaux de concentration de particules PM10 observés à 15h00 étaient de l’ordre de la centaine de microgrammes par m3 et le seuil d’alerte de 125 microgrammes sur 24 heures risquait d’être atteint à Strasbourg dans la nuit du 20 au 21 décembre en raison d’une météo défavorable.
Le seuil de 80 microgrammes a été dépassé le 19 décembre au soir, déclenchant la procédure d’information qui recommande aux personnes réputées sensibles de privilégier des activités calmes et d’éviter les exercices physiques intenses.
En cas de dépassement du seuil d’alerte, la préfecture pourrait mettre en place des limitations de vitesse sur autoroute.
Les particules fines, ces micro poussières générant maladies respiratoires et allergies, sont considérées comme dangereuses car elles peuvent pénétrer profondément à l’intérieur des poumons.
Selon Cyril Pallarès de l’Aspa, il s’agit d’une pollution hivernale typique qui provient des voitures diesel et du chauffage au bois qui résulte d’une « inversion thermique », où la masse d’air chaud plaque la masse d’air froid.
Le phénomène est alors accentué par le fossé rhénan qui fonctionne comme un couvercle sur l’agglomération strasbourgeoise, a-t-il expliqué.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Alsace. Pollution aux particules fines

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement