Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Social

Régionalisation de l’admission au séjour des demandeurs d’asile

Publié le 02/01/2008 • Par La Rédaction • dans : TO parus au JO

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Deux arrêtés portent régionalisation de l’admission au séjour des demandeurs d’asile dans les régions Bretagne et Haute-Normandie. Lorsqu’un étranger se trouvant à l’intérieur du territoire de l’un des départements de la région Bretagne (Ille-et-Vilaine, Côtes-d’Armor, Finistère, Morbihan) demande à bénéficier de l’asile, l’autorité administrative compétente pour l’examen de sa demande d’admission au séjour est le préfet d’Ille-et-Vilaine.
Lorsqu’un étranger se trouvant à l’intérieur du territoire de l’un des départements de la région Haute-Normandie (Seine-Maritime et Eure) demande à bénéficier de l’asile, l’autorité administrative compétente pour l’examen de sa demande d’admission au séjour est le préfet de la Seine-Maritime.
Les préfets départementaux demeurent toutefois compétents pour les demandes d’asile présentées par des étrangers dont une première demande a fait l’objet d’un rejet définitif, pour la décision de refus de séjour qui peut être prise à l’encontre de l’étranger qui ne peut justifier de l’enregistrement de sa demande d’asile par l’Office français de protection des réfugiés et apatrides au plus tard à l’expiration de la durée de validité de son autorisation provisoire de séjour, pour la délivrance et le renouvellement du récépissé, ainsi que pour la mise en oeuvre des articles R. 742-3 à R. 742-6 CESEDA à l’égard des étrangers domiciliés dans leur département (en cas de recours devant la Commission de recours des réfugiés par exemple).

Références

Arrêtés du 28 décembre 2007 J.O du 1er janvier 2008
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Régionalisation de l’admission au séjour des demandeurs d’asile

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement