Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Rhône-Alpes. Le maire de Vaulx-en-Velin défend les jeunes de sa ville « en situation de réussir, lorsque les moyens sont donnés »

Politique de la ville

Rhône-Alpes. Le maire de Vaulx-en-Velin défend les jeunes de sa ville « en situation de réussir, lorsque les moyens sont donnés »

Publié le 11/01/2008 • Par Claude Ferrero • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Faute de président de la République, la ville de Vaulx-en-Velin (69) se satisfait d’accueillir le 22 janvier la secrétaire d’Etat à la politique de la ville, Fadela Amara, pour tirer le bilan de la concertation du futur « Plan Banlieues ». Le maire de la ville a estimé que si Nicolas Sarkozy a renoncé à sa venue, ce n’est pas pour des problèmes de sécurité : « nous sommes en mesure de régler ces problèmes là. Les Vaudaises et Vaudais sont des personnes responsables et respectables même s’ils avaient l’intention de faire part de leurs attentes ».
« L’essentiel est de vérifier que ce « Plan Banlieues » réponde bien aux attentes des habitants des villes comme la nôtre dans les domaines du pouvoir d’achat, de l’emploi et de l’insertion, du droit au logement accessible, à la santé et à l’éducation » a ajouté le maire de Vaulx-en-Velin.
Il en a profité pour condamner l’intitulé de « Plan anti-glandouille » qui, comme les mots racailles et «karscher», est « très péjoratif et insultant » à l’égard des habitants. Maurice Charrier a affirmé qu’il ne s‘agit pas « d’occuper les jeunes des banlieues, mais de leur donner les moyens de réussir à l’école, au travail et une formation professionnelle ». « Pour que la politique de la ville soit efficace, il faut lui donner plus de moyens » a-t-il dit. Il a cité comme exemples le taux de réussite au bac à Vaulx-en-Velin, qui est dans la moyenne nationale, et le succès des dispositifs « Coup de pouce » pour l’aide à l’apprentissage de la lecture et « Main à la pâte » pour l’apprentissage des sciences.

Thèmes abordés

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Rhône-Alpes. Le maire de Vaulx-en-Velin défend les jeunes de sa ville « en situation de réussir, lorsque les moyens sont donnés »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement