Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances

Centre. Budget: l’agglomération d’Orléans augmente la fiscalité pour financer le tram

Publié le 15/01/2008 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Actualité Club finances, Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le budget primitif consolidé de la communauté d’agglomération d’Orléans atteint 674 millions d’euros, contre 518 millions en 2007. Cette hausse traduit d’importants investissements dans les secteurs de l’assainissement, du traitement des déchets et des transports avec notamment une deuxième ligne de tramway.

Pour financer ces projets d’équipement, l’agglomération limite ses dépenses de fonctionnement: les dépenses de personnel inscrites au budget principal ne progressent que 2,13% (15,3 millions d’euros) et celles des moyens généraux reculent de 5%. S’agissant des recettes, le produit de la taxe professionnelle unique (TPU), dont le taux est maintenu à 18%, passe de 133 à 136 millions d’euros (+1,8%).
L’agglomération a largement recours à l’emprunt: 80 millions d’euros au budget principal (deux fois plus qu’en 207) et 199 millions au budget transports.
Des «ajustements de fiscalité» sont également prévus: la redevance d’assainissement augmente de 3%, notamment pour opérer des mises aux normes d’équipements, alors que le taux du versement transport sera porté au maximum de 1,80%, au lieu de 1,75% aujourd’hui.

L’équilibre global aboutit à une épargne disponible positive de 650.000 euros, contre 3,5 millions l’an passé. Cette évolution résulte en partie de l’évolution des frais financiers (qui passent de 8,1 à 10,8 millions d’euros pour le budget principal). L’encours de la dette est maintenu à un haut niveau avec 390 millions d’euros (dont 137 pour le budget transport et 167 pour le budget principal). La capacité globale de désendettement passe de onze ans à onze ans et six mois.

Le budget 2008 est marqué par l’envolée du budget annexe transports, qui évolue de 65 à 288 millions d’euros. Ces crédits iront en grande partie aux travaux de la deuxième ligne de tramway, qui sera mise en chantier après les municipales.

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Centre. Budget: l’agglomération d’Orléans augmente la fiscalité pour financer le tram

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement