Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Péréquation

Fpic : interprétations, analyses et préconisations

Publié le 09/04/2012 • Par Yann Le Meur • dans : Décryptages finances • Source : Yann Le Meur

Trois points constituant les fondements de la logique du Fonds de péréquation des ressources intercommunales et communales (Fpic) méritent analyse et interprétation avant que le dispositif ne rentre dans sa phase d’application pour Yann Le Meur, professeur associé à la faculté de sciences économiques de Rennes I, PDG de Ressources consultants finances.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

1. La proportionnalité au coefficient d’intégration fiscale (CIF) du prélèvement de l’EPCI

Le Comité des finances locales ayant tranché, le prélèvement sera donc bien affecté à l’EPCI proportionnellement au CIF (comme le disait d’ailleurs la loi). Rappelons qu’un projet de décret prévoyait que le prélèvement soit affecté à l’EPCI de manière inversement proportionnelle au CIF !
Dans ce schéma, c’est à l’entité disposant de la plus faible ressource disponible qu’était appliqué le plus fort prélèvement.

Il convient de rappeler la logique du dispositif : prélever la ressource effective, nette des transferts, là ou elle se trouve, ce que doivent permettre aussi bien les contributions respectives au potentiel fiscal agrégé que le CIF (les deux indicateurs sont certes calculés de ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Fpic : interprétations, analyses et préconisations

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement